REFLEXION

UNIVERSITE D'ORAN : Un nouveau process d'extraction de silicium élaboré



Un nouveau process d'extraction de silicium pour le développement de l'industrie photovoltaïque a été élaboré par le laboratoire de microscopie électronique et des sciences des matériaux de l'université d'Oran, a indiqué jeudi à Alger son directeur, Saad Hamzaoui. Il s'agit d'un nouveau process d'extraction de silicium des gisements de sable et de diatomée, a expliqué ce scientifique lors d'une rencontre organisée par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le cadre de la "valorisation des projets issus de la recherche scientifique". Ce process innovant est plus performant et moins cher que ceux utilisés auparavant, note le scientifique, citant notamment la technologie Siemens qui utilise la distillation métallurgique à une température avoisinant les 3.000°C. Cette innovation entre dans le cadre d'un partenariat scientifique algéro-japonais qui œuvre pour l'amélioration de l'extraction de la silice (dioxyde de silice), sachant que l'idée japonaise porte sur l'extraction du silice du sable du désert dans le cadre du "Projet SSB Sahara Solar Breeder". Quant à l'idée de la partie algérienne, il s'agit de l'exploitation de la diatomée qui est une roche très poreuse et qui répond hautement au traitement chimique. Cette roche se forme au fil du temps par les dépôts cumulés de l'algue marine unicellulaire portant le même nom et dont le squelette est constitué de la silice. Pour ce qui est du sable dont le constituant essentiel est la silice, il n'était pas exploité en raison de sa haute teneur en impuretés. D'où l'idée nouvelle de le broyer à basse température et d'en extraire l'élément que le laboratoire a pu obtenir avec un haut niveau de pureté, a-t-on expliqué lors de cette rencontre. Pour ce qui est de la diatomée, des gisements en grande quantité se trouvent le long du littoral ouest du pays évaluée à 6 millions de tonnes, soit une quantité pouvant couvrir une production photovoltaïque d'une centaine de gigawatts, selon ce chercheur.          

Salim
Vendredi 25 Novembre 2016 - 20:10
Lu 370 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 17-10-2017.pdf
8.41 Mo - 16/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+