REFLEXION

UNIVERSITE D’ORAN : Deux commissions d’enquête dépêchées par la tutelle à la Faculté de médecine

Le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, aurait dépêché deux commissions d'enquête à Oran, constituées par un groupe d'inspecteurs en vue d’inspecter sur les résultats du concours ouvert récemment par la Faculté de Médecine, où les résultats ont soulevé une très grande colère parmi les candidats, après qu’il ait été porté en tête de liste des candidats admis, le nom du fils d'un professeur connu qui occupe un poste de responsabilité à la faculté, ainsi que sa cousine, et d’autres candidats admis qui soulèvent des doutes, a reporté le journal ‘’El Khabar’’



Selon des sources bien informées, le ministre en charge a envoyé mercredi dernier, une commission d'enquête en vue d’être renforcée par une deuxième commission au début de la semaine en cours, suite aux grandes manifestations affichées par les étudiants candidats au titre de médecins résidents, où les enquêteurs ont convoqué les membres de la commission des examens pour  écouter leurs déclarations, en plus de l’épluchement des feuilles d'examen et le suivi du cursus des étudiants, sujet de protestation, à travers l’observation des notes d’examens qu’ils avaient reçues tout au long de leur parcours universitaire. Cette affaire de "scandale" a éclaté après l'annonce des résultats d’examen, il y a quelques jours, où il est arrivé en tête de liste le fils d'un professeur qui occupe un poste de responsabilité à la faculté, bien qu'il ne soit pas accepté à faire des études dans la spécialité de médecine pour non-possession de moyenne qui le qualifie pour cela, ce qui a forcé sa famille à l’envoyer au Sénégal, où il a poursuivi ses études en médecine, avant d’être transféré après des années à la faculté de médecine d'Oran. Et que par miracle, le nom de l'étudiant en question est arrivé en tête de liste des candidats admis avec un taux de réussite de plus de 18 sur 20, pour se classer ensuite au premier rang de la liste, sa cousine, ainsi que d'autres candidats gagnants qui ont soulevé quelques doutes à propos de leurs résultats, notant que les premiers gagnants, il leur est donné le privilège de choisir entre les spécialités disponibles, sachant que le nombre total de postes offerts par ce concours se limite à 560 postes, tandis que le nombre total des étudiants qui ont participé au concours a avoisiné 1300 candidats. Les mêmes sources ont rapporté que les commissions d'enquête avaient critiqué la façon dans laquelle s’est déroulé le concours, en particulier en ce qui concerne la préparation préalable des questions sous forme d’une banque qui comprend des questions et des réponses, ce qui n’a pas été suivi de la même manière auparavant, étant donné que les questions faisaient l’objet de préparation avant le déroulement des examens, pour couper la route en face de tout risque de fuite des questions.

Touffik
Mercredi 28 Octobre 2015 - 17:16
Lu 1563 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+