REFLEXION

UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS (EX-ITA) : Les étudiants entament une grève illimitée



UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS (EX-ITA) : Les étudiants entament une grève illimitée
Tôt, dans la matinée d'hier, des centaines d’étudiants encadrés par l’union générale estudiantine libre(UGEL) ont fermés les portes des départements au niveau de l’université Abdelhamid Ibn Badis (ex-ITA). Ces derniers exigeaient la satisfaction de leurs revendications transmises aux responsables de l'université. En effet, dans un document signé par le président de l’UGEL de la section de Mostaganem M. Mahfoud Belbachir dont le journal « Réflexion »détient une copie, on peut lire que parmi les problèmes qu’ils dénoncent : « les conditions d’acceptation au master, le manque de sécurité au sein de l’université, le retard dans le payement des bourses de stage des 3ème et 4ème année classique….etc. ».                      

B. Kamel
Jeudi 6 Décembre 2012 - 00:00
Lu 757 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par Anonyme le 07/12/2012 19:38
Ils sont tout le temps entrain de réclamer! Quelle différence avec les étudiants des années 90.. Bien sur, en créant l'UGEL, ils ont les pleins pouvoirs et le recteur a peur d'eux. Tout ceci la faute à qui?
Bien sur, qu'ils ont des problèmes mais il faut voir aussi l'autre coté des choses. Tout n'est pas négatif.Que dit le pauvre fonctionnaire de l'université? Ce fonctionnaire, qui est au service de l'étudiant et de l'enseignant du matin au soir. Certains sont vacataires depuis des années et dans les différents services. D'autres se font sanctionnés pour des futilités etc... Les nouveaux recrutés qui gravissent les échelons alors que les les anciens sont oubliés. Parmi ces recrutés, certains ne méritent même pas tel ou tel poste.

2.Posté par Wafa le 08/12/2012 09:57
Les responsables de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, récoltent que ce qu'ils ont semé. Le nombre d'étudiant qui augmente d'une année à une autre et l'université ne peut plus faire face. Question hébergement, question formation le niveau qui baisse. Un étudiant universitaire qui fait des fautes d'orthographes ou qui ne sait pas s'exprimer alors qu'il est en L.M.D. langues étrangères etc... Passer en master sous des conditions. Ceux qui le méritent se voient refuser..... Quoi tout est à revoir. Tant qu'on n'applique pas les lois comme il le doit et dans chaque domaine, on n'avancera pas.

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+