REFLEXION

UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS DE MOSTAGANEM : Séminaire national sur l’usage du français dans les médias algériens

Le séminaire national intitulé ‘’Formes et usages du français dans les médias algériens’’, fut inauguré hier matin à 09H du matin par Benremdane responsable du Laboratoire de « Environnement linguistique et Usage du français en Algérie » chercheur associé au CRASC, Chef de la Division «Toponymie », Unité de Recherches RASYD à la Faculté des Lettres & des Langues de l’Université d’Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem.



De nombreuses interrogations traversent l’écriture du français dans les médias algériens. Les principaux axes de recherches et de discussions abordés par les différents conférenciers ont tourné autour de l’histoire et la filiation de cette écriture : son identité et ses ruptures à travers l’histoire de l’Algérie coloniale et postcoloniale. La problématique du séminaire fut posée sur comment se sont opérées les variations (linguistiques, discursives, thématiques) à travers le temps et l’espace ? Plus précisément, les conférenciers   présents dont les membres du comité scientifique se compose entre autre d’Abdelkader SAYAD (Université Abdelhamid Ibn Badis, Mostaganem), Hadj MILIANI (Université Abdelhamid Ibn Badis, Mostaganem), Fatima – Zohra LALAOUI (Université d’Oran), Boumédiene BENMOUSSAT (Université Belkaid, Tlemcen) etc., se sont interrogés sur le degré de ‘’ (dis) continuité’’ entre le français de la presse algérienne : avant 1988 et après, les représentations, linguistiques et discursives, à la base de ces articulations sociohistoriques de ces moments politiques de l’Algérie indépendante. Cet usage particulier de la langue française s’étend, à l’évidence, jusqu’aux médias et se manifeste, comme dans la presse écrite francophone, par des formes d’alternance codique et de créativité langagière extrêmement riches. Elles sont rendues possibles grâce à la prise de conscience des journalistes algériens de l’importance des enjeux linguistiques et sociolinguistiques dans l’instauration d’une identité propre à leur écriture et ce, dans la plupart des journaux locaux. En effet, ce phénomène linguistique et sociolinguistique est manifeste non seulement dans la presse écrite, ou dite « traditionnelle », mais aussi dans tous les autres médias, comme la publicité sous toutes ses formes, ou encore les médias basés sur les NTIC.

A.S.M
Dimanche 9 Novembre 2014 - 16:42
Lu 849 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+