REFLEXION

UNIVERSITE : 40 % des chercheurs algériens sont des femmes



UNIVERSITE :  40 % des chercheurs algériens sont des femmes
La présence de la femme algérienne est de plus en plus forte dans le secteur de la recherche scientifique en Algérie. Selon Souad Bendjaballah, ministre déléguée chargée de la recherche scientifique, invitée lundi matin de la Chaîne III de la radio nationale, 40 % des chercheurs algériens sont des femmes. « Il existe des centres de recherche où 70 % des chercheurs sont femmes comme l’Institut Pasteur ou le Cerist. Mais sur les 18 centres de recherche que nous avons, deux seulement sont dirigés par des femmes », a-t-elle précisé. Mme Bendjaballah a également regretté le fait que peu de femmes sont recteurs ou responsables à l’université. « Cela dit, les filles dominent à 60 % au niveau des universités de l’intérieur du pays jusqu’au niveau de magister. L’accès au doctorat est encore faible pour les femmes », a-t-elle dit. La ministre s’est félicitée de l’absence de discrimination salariale entre les femmes et les hommes en Algérie. « A compétence égale, un salaire égal », a-t-elle relevé. Selon elle, la société est plus en avance sur la question de la femme que les partis politiques. « Les partis doivent au moins appliquer une certaine égalité dans l’établissement des listes pour les élections surtout au niveau local. C’est à ce niveau là que les femmes peuvent faire leur apprentissage politique », a-t-elle noté.

Sadek
Mardi 9 Mars 2010 - 11:32
Lu 335 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+