REFLEXION

UNION DES TRANSPORTEURS D’ORAN : Des transporteurs menacés d’interdiction d’activité

Le bureau de la wilaya d’Oran de l'Union nationale des transporteurs a décidé d’élaborer une liste noire des transporteurs qui activent à travers les diverses lignes de transport urbain et semi-urbain, une liste qui permettra de recenser les transporteurs en opposition avec la loi et responsables d’abus dans le secteur des transports.



Cela vient après d’innombrables plaintes reçues de façon continue par la direction des transports et même l'Union des transporteurs, alors que cette dernière aurait décidé d’élaborer une liste noire contenant les noms des transporteurs en violation avec la loi, une liste qui sera établie en coordination avec les services de sécurité d'Oran, suite à laquelle il sera procédé à écarter de façon définitive, les conducteurs concernés d’exercer dans le secteur des transports à Oran en raison des violations persistantes enregistrées en particulier que le bus une fois placé en fourrière par les services de sécurité, est restitué à son propriétaire, le fait qu’il n’est pas la propriété des conducteurs, ce qui pousse ces derniers à ne se soucier guère de la situation, et cherchent à briguer du travail dans un autre bus de la même ligne ou d’une autre. Dans le même contexte, l’Union de wilaya des transporteurs à Oran, a mis en service des numéros de téléphone au sein des bus et cela dans le but d’enregistrer et de recevoir les plaintes des citoyens afin de bien situer les failles. Cette initiative a poussé  à l’origine d’innombrables plaintes, la plupart d’entre elles mettent en évidence la responsabilité du conducteur de bus de semer le cafouillage du trafic et la fermeture de la route pour le reste des autobus, alors que certains d'entre eux vont jusqu’à garer leurs bus au milieu de la route pour se laisser livrer à des escarmouches avec un autre conducteur de bus ou son receveur, en plus de la vitesse excessive et la course entre bus, ce qui met la vie des passagers en danger, ainsi que l'échange des mots obscènes devant les passagers, sans leur accorder le moindre respect, en plus de la musique aux paroles abjectes et assourdissante à l'intérieur du bus, et d'autres excès qui ont plongé le secteur dans le chaos.

Touffik
Dimanche 27 Mars 2016 - 18:20
Lu 1947 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+