REFLEXION

UNE USINE DE PRODUITS MEDICAUX NON TISSES : Première en Afrique et au Monde Arabe

Lancement d’une usine algérienne spécialisée dans les produits non tissés à usage médical et hygiénique « spunlace système » sera dès juin prochain en phase de production.



Première dans le monde arabe et en Afrique, l’usine Anotis, implantée dans la zone industrielle d’Es Sénia à Oran, produira et exportera les matières premières destinées à la fabrication des produits non tissés et permettra ainsi, selon son gérant, à l’Algérie d’intégrer le cercle restreint des grandes firmes internationales spécialisées dans ce créneau. L’usine, précise son PDG M. Baba Hafnaoui, utilisera dans le processus de production, les technologies les plus récentes à l’échelle mondiale adaptées à la fabrication entre autres de blouses médicales, de draps jetables, de compresses et de différents pansements. Selon le même responsable, membre du comité belge des industriels et producteurs Nowaven, de l’association « EDANA » des industriels internationaux et du comité français de géotechnique, le créneau du non tissé médical est pour le moment l’apanage de la seule firme américaine du pont qui emploie quelque 80.000 personnes. Les autres sociétés étrangères ont investi seulement le créneau de la transformation du non tissé pour un usage hygiénique (couches bébé, lingettes). L’Algérie sera donc le second pays à produire du non tissu médical, grâce à cette infrastructure, fruit d’une recherche laborieuse, la production de l’usine d’Es-Senia sera destinée aux marchés européens, méditerranéens et africains la production de l’usine car des firmes internationales connues seront certainement intéressées pour l’acquisition de cette matière première destinée à la transformation, a encore souligné le PDG de l’usine. Celui ci qui gère depuis 1989 une autre usine à Alger spécialisée dans le non-tissé a précisé à Réflexion que l’expérience acquise durant cette période ainsi que les travaux de recherche à travers les cycles de formation qu’il a suivis en Allemagne lui ont permis de réaliser lui-même la recherche technique de ce projet. Les résultats des recherches ont été exposés devant le patron de grandes firmes allemandes spécialisées dans ce domaine qui ont apporté leur soutien financier et technique à cet investissement en 2010. Le projet qui a été exposé à la foire industrielle à Bukingham (Angleterre) a suscité également des spécialistes. Les travaux de réalisation de cette usine ont nécessité un investissement de l’ordre de 3.8 milliards de dinars.

N.Bentifour
Samedi 26 Février 2011 - 23:01
Lu 3335 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+