REFLEXION

UNE TRANSACTION DOUTEUSE EVITEE DE JUSTESSE : L’affaire de TPL reportée au 11 janvier 2011



UNE TRANSACTION DOUTEUSE EVITEE DE JUSTESSE : L’affaire de TPL reportée au 11 janvier 2011
Le procès de la fameuse affaire de l’ex-EN.TLP, qui devait se tenir avant-hier, a été reporté au 11 janvier, prochain, selon la décision du président du tribunal correctionnel d’Oran en charge du dossier. Il s’agit, croit-on savoir, d’une grosse affaire où il est question de malversations mettant en cause pas moins de 120 individus dont 11 responsables (le PDG du groupe TPL, le directeur de la filiale d’Oran, le responsable de la Société  de gestion des participations (SGP Trans-Solv), etc.)  Qui se trouvent actuellement en liberté provisoire. La filiale oranaise est spécialisée dans la fabrication du fer à béton et treillis soudé, signale-t-on. Les accusés sont poursuivis pour tentative de passation de marchés sans tenir compte du code des marchés public, dans le but d’accorder des privilèges indus à des personnes tierces. Des responsables de la Société de gestion des participations (SGP) Trans-Solv étaient membres de la commission d’évaluation des offres du marché en question. Les cinq soumissionnaires qui avaient présenté leurs offres n’ont pas été pris en compte, et l’appel d’offres a été déclaré infructueux apparemment sans raison valable.  Un nouvel appel d’offres a été lancé, « restreint » celui-ci, à partir duquel les décideurs ont choisi un fournisseur espagnol pour une quantité et des prix nettement grossis par rapport à ceux mentionnés sur le cahier des charges. La nouvelle commande portait, selon nos sources, sur 17.000 tonnes de fer destiné à la fabrication du fer rond, au lieu 13.500,  et 24.000 de fer industriel, au lieu 22.200, le tout  au prix fort. Le micmac n’a pas manqué d’attirer l’attention de certains agents de la société qui ont confié leur suspicion aux éléments des services de sécurité qui se sont immédiatement chargés de l’affaire, et finirent par découvrir le pot aux roses. Cela avait permis de stopper net la transaction, évitant ainsi une transaction préjudiciable à l’économie du pays. Cette affaire reviendra donc, le mardi 11 janvier prochain, sur le bureau du tribunal correctionnel qui rendra son verdict.    

L. Islam
Samedi 25 Décembre 2010 - 11:19
Lu 359 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+