REFLEXION

UNE SOLUTION AUX PROBLEMES DE TRANSPORT URBAIN : Mise en service du tramway d’Oran le 1er mai

Le tramway d’Oran, dont la mise en service est prévue le 1er mai prochain, s’annonce comme une solution aux problèmes de transport urbain et de congestion de la circulation automobile, a affirmé le directeur des transports de la wilaya."Ce moyen moderne de transport, écologique et efficient, qui rend les déplacements moins contraignants, voire plus reposants, est aussi une réponse aux attentes des citoyens pour améliorer leurs conditions de vie", a déclaré Khaled Talha.



UNE SOLUTION AUX PROBLEMES DE TRANSPORT URBAIN : Mise en service du tramway d’Oran le 1er mai
Le responsable des Transports de la wilaya a également souligné l’importance de l’intégration des quartiers périphériques à ce mode de transport urbain, à travers l’extension de trois lignes desservant hai Benarba (ex El Hassi) à l’ouest d’Oran, l’aéroport international d’Es-Sénia "Ahmed Ben Bella" au sud et le pôle universitaire de la localité de Belgaïd (commune de Bir El Djir) à l’est."Cet équipement moderne s’inscrit en outre dans le cadre du programme de modernisation de la ville d’Oran", a-t-il ajouté, rappelant, dans ce sens, le plan d’aménagement urbain qui porte notamment sur la réalisation d’espaces verts aux abords du tracé du tramway.Si ce projet a été applaudi par la majorité des usagers des transports qui attendent avec impatience sa mise en service, un commerçant de l’avenue Hamou Mokhtar à hai "El Makkari" (ex Saint Eugène) n’est pas prêt d’oublier les désagréments et les dommages subis par les travaux de réalisation de ce tramway, déplorant le fait que ce chantier a connu un chevauchement dans le planning.Il espère, toutefois, que "cet équipement contribue à l’amélioration de la vie urbaine asphyxiée par la pollution automobile".Un autre commerçant de la rue Mohamed Boudiaf (ex rue de Mostaganem) au centre-ville d’Oran, également affecté par les retombées des travaux de chantier sur son activité commerciale, entrevoit aujourd’hui les
bienfaits de ce mode de transport, "qui contribuera à la diminution des nuisances de pollution et de promiscuité"."Nous sommes heureux de voir enfin les travaux achevés et les essais effectués", ont souligné, pour leur part des étudiants, piaffant d’impatience de prendre un jour le tramway plus utile dans leurs déplacements.Les derniers essais techniques sur l’ensemble du réseau du tramway d’Oran, soit une distance de 18,7 kilomètres ont été effectués mardi en présence du ministre des Transports, Amar Tou, en visite de travail dans la capitale de l’ouest algérien. Une ultime étape des essais est prévue début mars prochain, avant la mise en service commerciale du tramway le 1er mai, a annoncé le ministre, soulignant que toutes les contraintes rencontrées ont été levées.Le tramway d’Oran, dont le tracé initial prévoyait de relier la partie Est de la ville (Sidi Maarouf) à sa partie Ouest (Es-Sénia), est dotée de trois grandes gares multimodales et équipé de 30 rames. Le Centre de Sidi Maarouf est le centre névralgique de l’exploitation qui commande et assure la maintenance des rames.

Medjadji H
Dimanche 10 Février 2013 - 10:01
Lu 567 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+