REFLEXION

UNE RICHESSE NATIONALE A VALORISER A SOUK AHRAS : Clôture du colloque international sur Apulée de Madaure

Le colloque international sur le premier romancier de l’Histoire Apulée de Madaure, s’achève aujourd’hui lundi à Souk Ahras. Intervenant lors de l’ouverture du colloque international "Regards croisés sur Apulée", organisé à la salle Miloud-Tahri par le Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA) à Souk Ahras, le Ministre de la Culture M. Azzedine Mihoubi a considéré qu’Apulée "est pour l’Algérie ce qu’est William Shakespeare pour l’Angleterre, Montesquieu pour la France ou Nadjib Mahfoud pour l’Égypte".



M. Mihoubi, présentant Apulée comme "le Numide rebelle" attaché à son amazighité, qui a résisté à l’intimidation romaine, a appelé universitaires et chercheurs à créer une base de données devant constituée une référence pour faire toute la lumière sur l’auteur du tout premier roman au monde, "l’Âne d’or, ou Métamorphoses". L’érudit berbère Apulée, l’Algérien de Madaure, est une "valeur culturelle authentique et une richesse nationale à valoriser" a estimé samedi à Souk Ahras le Ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi. Il a ajouté, à ce propos, qu’Apulée, autant que d’autres hommes de lettres algériens, doivent être "plus présents" dans les manuels scolaires afin de "donner aux jeunes générations des repères sur leur histoire". Il a souligné, dans ce contexte, que ce volet sera "abordé avec le département de l’Éducation". Le Ministre de la Culture a également indiqué que son département s’oriente vers "l’immortalisation des personnages clés de l’histoire de l’Algérie à travers des films". Il a ainsi souligné qu’Apulée, son parcours hors pair, ses œuvres et leur impact dans l’histoire de l’Humanité, méritaient d’être "perpétués à travers un film d’âme Algérienne". M. Mihoubi a par ailleurs fait savoir que son département était "prêt à coopérer avec le HCA autour de divers projets destinés au renforcement de l’identité amazighe". Il a également donné l’accord de principe de son Ministère en vue de l’organisation de deux colloques sur deux personnalités de Souk Ahras, en l’occurrence le philosophe et théologien Saint-Augustin et l’érudit Chihabeddine Ettiffachi qui vécut entre 580 et 651, connu pour ses recherches en géologie et ses ouvrages en littérature et en médecine. Plusieurs communications dédiées à l’œuvre majeure d’Apulée, ''L'Âne d'or ou les Métamorphoses'', ainsi qu’à l’amazighité dans l’œuvre d’Apulée, et à l’environnement socioculturel de la Numide et Méditerranéen dans l’antiquité seront présentées à cette occasion. Ouvert à la salle des conférences Miloud-Tahri, en présence de Samia Messaoudi, représentante du Premier Ministre, le colloque international "Regards croisés sur Apulée" qui se poursuivra jusqu’à lundi réunit des universitaires d’Algérie, des États-Unis, de France, de Tunisie et du Maroc.

Kateb
Dimanche 31 Mai 2015 - 17:27
Lu 169 fois
CULTURE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+