REFLEXION

UNE PREMIERE EN ALGERIE : Une nouvelle ville écologique à Mostaganem

Une nouvelle ville au style européen qui fait face à la grande bleue d’une superficie de 230 hectares, avec toutes les luxueuses commodités dont des complexes touristiques, des immeubles au grand standing, des banques, des show-rooms, des lacs, et des grands espaces verts ; verra le jour dans un futur proche sur le littoral de la Crique. Le projet actuellement au stade d’embryon a eu l’accord du Premier Ministre en personne grâce au dossier ficelé et défendu par Monsieur le Wali de Mostaganem qui a convaincu le Gouvernement en dépit d’une multitude de blocages.



Très bonne et heureuse nouvelle pour toute l’Algérie notamment Mostaganem : La Crique, cette baie allant de la Salamandre jusqu’aux Sablettes, au panorama paradisiaque donnant sur le Golf d’Arzew, dont la faune et la flore marine ont été sérieusement touchées par les résidus et les rejets industriels, va désormais retrouver toute sa splendeur naturelle à l’effet de la désinstallation des sites de l’ex-Sonic  (Selpap et Soachlore) pour laisser place à la réalisation d’un projet grandiose et majestueux jamais égalé à l’échelle nationale ; à savoir la réalisation d’un nouveau pôle urbain écologique aux grandes infrastructures touristiques, aux normes internationales, avec des cahiers de charges des plus sévères, des grands bureaux d’études et, des financements colossaux bien sûr, sur une vaste surface .  Ce gigantesque projet à long terme et à plusieurs phases a nécessité d’abord le transfert de terrain de l’ex-Sonic à la wilaya de Mostaganem dont la signature du protocole de la réception officielle de l’assiette de l’usine ex-Sonic  d’une superficie de plus de 45 hectares, a été présidée hier par Monsieur le Wali Abdelwahid Temmar. Ce qui a désormais permis l’extension de la superficie globale du nouveau pôle urbain à 237,311HA exactement et que le premier responsable de Mostaganem voit en tant que « grand parc vert écologique dédié à l’investissement, venant réconcilier un nouveau pôle urbain en respectant la nature », contrairement aux ratés projets sociaux malheureusement venus piétiner sur l’extension de la ville sur la frange de La Salamandre qui devait être retenue pour d’autres vues d’envergure, mais bon... heureusement, les nouvelles orientations de l’actuel Wali, viennent aujourd’hui rectifier le tir pour recadrer l’urbanisme en fonction du futur touristique tracé au profit de la Wilaya.  Mr Abdelwahid Temmar qui assure ; « nous disposons déjà d’une esquisse et ce n’est pas une utopie », ajoute par ailleurs : « le Ministre de l’Industrie qui a marché avec nous a assuré qu’il prépare des investisseurs, non sans nous convaincre qu’il va y avoir un grand projet touristique, ce qui est très important. Ce qui nous oblige à imposer des cahiers de charges portant notamment sur le respect de l’écologie comme principe fédérateur dans l’aménagement. A partir de là, on peut faire tout : des boulevards, des hôtels, des lacs… beaucoup de choses. Mais le principe, en matière de volumétrie et d’aménagement, doit être inhérent à la modernité ».

Ilies BENABDESLAM
Lundi 20 Mars 2017 - 18:56
Lu 3696 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-06-2017.pdf
3.36 Mo - 23/06/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+