REFLEXION

UNE PREMIERE EN ALGERIE : Un syndicat pour les chefs de daïras !?

Le décès du DRAG de Mascara ne cesse d’avoir des répercussions sur les fonctionnaires des collectivités locales. Ainsi, des bruits d’une ambition syndicale viennent d’être entendus au niveau des daïras où l’on apprend que certains chefs de daïra envisagent de créer leur propre syndicat pour se défendre contre les pressions des walis.



UNE PREMIERE EN ALGERIE : Un  syndicat pour les chefs de daïras !?
En effet, une idée vient de faire surface. Il s’agit de la création d’un syndicat pour les chefs de daïras.Le défi dont font face les initiateurs est de convaincre et faire adhérer tous les chefs de daïras à ce collectif qui se veut le porte parole de ces responsables locaux qui font face chaque jour à la colère des citoyens.Cette idée s’inscrit en droite ligne dans cette dynamique enregistrée dans pratiquement tous les secteurs, à l’image des affaires religieuses où les imams se sont structurés en syndicat, cassant ainsi un grand tabou. Elle tombe également à point nommé dans la mesure où un grand mouvement dans ce corps est prévu dans peu de temps. L’idée ne date pas d’aujourd’hui. Elle a germé depuis un peu moins d’une année mais la conjoncture n’était pas favorable. Les élections législatives et locales, pour ne citer que celles-là ont empêché les chefs de daïra de poser les premières pierres de leur syndicat. Mais le suicide du Drag de Mascara, a, parait-il, fait accélérer les choses. Les chefs de daïra de l’ouest du pays ont pris le taureau par les cornes et profité de la grande polémique née autour de ce malheureux événement pour sauter sur l’occasion et lancer cette initiative. On parle même d’une rencontre à Sidi Bel Abbès où un noyau s’est dégagé pour lancer une campagne de sensibilisation. Même si cette rencontre n’est pas vérifiée, il n’en demeure pas moins que les chefs de daïra sont plus que jamais décidé à s’organiser autour d’une structure syndicale. Pour l’instant, ce premier noyau s’est attelé à, d’un côté vulgariser l’information, et ensuite se mettre sérieusement au travail pour traduire cette idée sur le terrain.

ismain
Samedi 27 Avril 2013 - 20:30
Lu 300 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+