REFLEXION

UNE PREMIERE EN ALGERIE : Des étudiants refusent de s’inscrire en médecine

Pourquoi des étudiants brillants dans leurs études refusent de suivre la formation de la médecine ? Une question à laquelle le Président du syndicat des praticiens de médecine, M.Ilias Mrabed, répond : « Nous avons 4000 médecins qui exercent dans les hôpitaux en qualité de contrats de pré-emploi, et perçoivent un salaire mensuel de 10 000 Da, et ne sont assurés pas d’occuper une fonction stable après la fin du contrat !



UNE PREMIERE EN ALGERIE : Des étudiants refusent de s’inscrire en médecine
Et encore pour décrocher le contrat avant emploi il faut avoir les bras longs. Les trois quart des médecins qui exercent avec cette formule sont des femmes ». Alors, consacrer douze années d’étude, après le Bac, pour se retrouver en chômage. L’année passée un groupe de jeunes médecins n’ont pas trouvés de salut, que tenter l’émigration clandestine vers l’autre rive, pensant qu’ils peuvent se délivrer du calvaire de l’inactivité, pour ne pas dire le chômage. D’autres médecins algériens qui sont partis en France durant les années quatre-vingt dix, des médecins très confirmés et pleins d’expérience, se sont retrouvés dans les urgences des hôpitaux et en temps de nuit jouer le rôle d’infirmier en premiers secours ! Mais ils se sont contentés de leur nouvelle fonction, car ils étaient bien payés (quatre fois leur salaire au Bled).
Par ailleurs, nous avons appris que les salaires plafonnés des médecins du secteur public sont comme suit : 
Le salaire des nouveaux médecins est entre 28000 Da et 32000 Da, il atteindra après 32 années d’activité les 47000 da.
Le salaire du médecin spécialiste ne dépasse pas les 52000 Da après 32 années de service
Le salaire du médecin généraliste ne dépasse pas les 47000 Da après 32 années de service
Le salaire du chirurgien dentiste et pharmacien ne dépasse pas les 42000 Da après 32 années de service.
Le Président du syndicat des médecins spécialistes, M. Yousfi Mohamed, a déclaré que le problème en Algérie, n’est autre que le non respect de la grille des salaires par rapport aux niveaux des études effectuées et leurs degrés, sinon le salaire dépasserait celui des ministres, et pourquoi pas celui des députés. Alors que le rôle du médecin est plus important de nos jours. Ce marasme, est le principal facteur, qui motive certains praticiens à cumuler leur fonction dans certaines cliniques privées. D’autres délaissent carrément leur rôle dans les urgences médicales. « Pourquoi se casser la tête pour un salaire misérable, alors que certains qui n’avaient jamais réussi à dépasser le primaire ou le secondaire se tapent les million chaque mois » dira un médecin rencontré dans les urgences d’Oran, qui ajoute : je travail dans la limite de ma fonction, sans zèle et sans employer des efforts supplémentaires, ma conscience certes, m’oblige à sauver des vies, mais où est la contrepartie. Nous avons aussi des foyers, des enfants, comment expliquer qu’un médecin collabore avec des journaux ou pratique le transport clandestin durant son repos ! C’est uniquement pour pouvoir joindre les deux bouts, c’est fini le médecin n’a plus de considération, un manœuvre de maçonnerie gagne plus que lui »
La grève et les revendications des droits sont garanties par la législation du travail, Il y a toujours un service minimum
Notre grève est justifiée, nous l’a continuons, malgré les intimidations de la tutelle et les défalcations de nos salaires actuels, dira un membre du syndicat des praticiens du secteur public et qu’un service minimum sera toujours assuré. Nous nous n’abandonnons pas nos malades ceci est un devoir avant tout, conclura le représentant des médecins. Mais qu’est ce qui se passe en Algérie, les grèves des enseignants, celle des praticiens de la médecine du secteur public, d’autres ailleurs leurs voix ne sont pas encore arrivées à la presse. Des nouvelles sur la corruption, des détournements de fonds, des malversations dans les contrats des marchés. Alors c’est bien une stricte minorité qui vit la belle vie dans ce bled son trésor plein à craquer de milliards de dollars !!

. .
Vendredi 12 Mars 2010 - 09:39
Lu 3618 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+