REFLEXION

UNE PRECAMPAGNE ELECTORALE SUR FOND DE DISCORDES FAMILIALES :Un citoyen accuse son cousin le maire de Safsaf d’agression

La course vers l’hôtel de ville de la commune de Safsaf, semble être une affaire de famille. C’est ce qui a été découvert suite à la plainte déposée contre le maire de Safsaf par son cousin, Meddah Mohamed, pour agression.



UNE PRECAMPAGNE ELECTORALE SUR FOND DE DISCORDES FAMILIALES :Un citoyen accuse son cousin le maire  de Safsaf  d’agression
En effet, dans une lettre adressée au président de la République, M. Meddah Mohamed, âgé de 52 ans, accuse son cousin le maire de Safsaf d’abus de pouvoir. Tout a commencé quand les services de l’APC de Safsaf, en coordination des services de la conserverie des forêts, ont décidé de délimiter les terres appartenant au domaine forestier. Selon M. Meddah, l’APC n’a pas respecté la délimitation et s’est accaparée d’un hectare et demi de terres après avoir ériger un petit mur de délimitation. Cette parcelle de terre, selon le plaignant, était, auparavant, exploitée par les frères du maire, qui ont coupé les arbres qui s’y trouvaient. M. Meddah avait l’habitude d’amener son cheptel à la forêt pour le pâturage. Cependant, après la construction du mur de délimitation, il s’est avéré impossible pour ce dernier de poursuivre son habitude.  Contestant cet état de fait, M. Meddah a envoyé une lettre à la conservation des forêts, réclamant la démolition du mur. Après avoir été informé de cette lettre, le maire a vite démoli le mur à l’aide d’un tracteur. M. Meddah, affirme, que le maire, après la démolition, l’a agressé lui et ses frères et il l’a traité de fils de harki. Une injure mal accueillie par le plaignant du fait qu’il est un fils de Chahid. Aussitôt l’agression commise, M. Meddah s’est fait établir un certificat médical d’incapacité de 5 jours. De son côté, contacté par téléphone, le maire de Safsaf a nié complètement les faits qui  lui sont reprochés, et a démenti l’information selon laquelle M. Meddah a déposé une plainte contre sa personne, défiant ce dernier d’avoir des témoins. Par contre, le maire de Safsaf nous a fait savoir que le frère du plaignant est candidat aux prochaines élections locales et que ce dernier cherche à tout prix à salir son image devant ses concitoyens. Qui dit vrai, on le sera dans les jours qui viennent.  Affaire à suivre.   

Charef Slamani
Mercredi 10 Octobre 2012 - 23:00
Lu 526 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+