REFLEXION

UNE NOUVELLE ARNAQUE EN PLEIN CENTRE-VILLE DE MOSTAGANEM : Le fruit de tous les miracles !

Finalement, certains « numéros » saisissent au vol la moindre aubaine pour se faire de l’argent en recourant à l’arnaque pure et simple. En cet été, après l’urine du chameau qui traite tout un ensemble de maladies, voilà qu’un fruit fort méconnu prend la relève et se fait attribuer toutes les propriétés thérapeutiques pour guérir presque tout ….surtout les maladies incurables de la peau, juste pour 100 dinars la pièce !



Voilà, presque une quinzaine de jours, qu’une bande d’arnaqueurs en quête d’argent facile commercialisent en plein centre-ville, à quelques mètres des « Trois Ponts », une quantité de fruits fort méconnus par les citoyens, déposée sur des tables. Ces vendeurs, très à l’aise, affirment que le fruit s’appelle en arabe « El Hantal », traite toutes les maladies de la peau, même celles qui restent incurables, dont les plus redoutables, l’eczéma, le psoriasis (essadaf ou el brass). Ils affirment   qu’il suffit juste d’appliquer  la crème secrété par le fruit, sur la région touchée par le mal, laisser agir tout   le long de la journée et ne se laver que le jour d’après,  pour  s’apercevoir  que le mal a  disparu  miraculeusement sans laisser de traces ! Pour toute contrepartie, ces apprentis-charlatans n’exigent que la somme rondelette de 100 dinars et pour un plus d’assurance, ils remettent à chaque client une fiche technique sur le fruit, avec deux numéros de téléphones qui demeurent malheureusement en hors  service. Cherchant à en savoir plus, « Réflexion » a questionné des spécialistes en arboriculture et également des herboristes de la ville sur ce fruit que les petits charlatans nomment « El Hantal ». Nous avons  fini par apprendre que le fruit vendu n’est point le « hantal », connu sous le nom latin de citrullus  colocynthis, (qui ressemble à de toutes  petites citrouilles) et qui a des propriétés purgatives  et que le fruit cédé n’était autre  l’orange des Osages, qui n’est comestible à cause de son amertume. Il tient  son nom  d’une tribu  d’Indiens ( les Osages dérivant des Sioux  ), qui se  servaient de latex laiteux  contenu dans le fruit , pour se peindre le visage et teindre leurs vêtements et  dont  les malins  vendeurs   des « Trois Ponts » demandaient  aux clients  qu’ils ont berné , de s’induire  la partie lésée  pour  s’en débarrasser définitivement. Une dernière  révélation  nous a  été communiquée par  un professeur de sciences naturelles ,M.B.H , qui nous a affirmé que le fruit en question n’est consommé que par les écureuils qui  adorent  juste grignoter ses graines, et que le « lait « secrété est nuisible  à la peau , de par son acidité et risque fort de la léser davantage sans  traiter son moindre mal ! Alors, gare à son utilisation forte nocive.

L.Ammar
Dimanche 21 Août 2016 - 17:26
Lu 3518 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+