REFLEXION

UNE MISE EN GARDE LANCEE A ORAN : Des pastèques arrosées avec du ‘’ Mazout’’ sur les étals

Selon des associations de protection des consommateurs à Oran, il y a de graves irrégularités impliquant une catégorie d’agriculteurs qui n’ont aucune conscience à mettre en péril la santé publique pour leur intérêt personnel et de gagner de l'argent grâce à l'arrosage de la pastèque d’une manière douteuse



En effet, la pastèque qui n'a pas terminé sa croissance, est arrosée de ‘’Mazout’’ pour que son volume croît précocement en taille et devient concurrentiel vis à vis du produit arrivant de l’extérieur qui  a  envahi tôt les marchés et ce, pour éviter des pertes et  d'atteindre la richesse. C’est un appel que viennent d’adresser des associations de protection des consommateurs à Oran aux autorités concernées, notamment, la Direction de l'agriculture et la Direction du Commerce pour programmer des sorties sur le terrain vers ces exploitations pour surveiller les conditions appropriées d’irrigation afin de protéger la santé des consommateurs. Ce qui se passe, après que les agriculteurs ont été exposés à une concurrence féroce par les vendeurs de pastèque d’importation, qui a pris une grande place sur les marchés, ce qui a déclenché un état d'urgence chez certains agriculteurs que leur produit (pastèque » n’est pas encore arrivé à terme pour atteindre son volume, donc ils ne reste devant eux que de recourir à la malice pour gonfler précocement leur produit, et entrer dans la compétition afin d’éviter les pertes qui pourraient résulter du produit qui ne sera  prêt, seulement qu’ à la fin du mois de Juin, selon les estimations des agriculteurs, alors que bon nombre de citoyens se sont plaints l’année dernière de la qualité de la pastèque, où, malgré sa rougeur et sa taille, il était  sans goût, un des signes qui confirme  l'existence de fraudes dans la façon de son irrigation, alors que des sorties sur le terrain ont été menées par les services compétents après la propagation délibérée de certaines informations sur certains agriculteurs d'arroser leurs terres avec les eaux usées en raison du manque de ressources en eau tels que les puits et les bassins d'eau

Touffik
Lundi 4 Mai 2015 - 19:24
Lu 735 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+