REFLEXION

UNE JOURNEE DANS UN CENTRE DE VOTE A OULED AMMAR (LA STIDIA) : Fidélité de la rase campagne au FLN

La longue journée de vote du 4 Mai n’a pas fait de surprise à l’issue du dépouillement qui, comme attendu et tel que déclaré par Djamel Ould Abbes, est venu consacrer le vieux parti avec un grand chelem en dépit des espoirs des uns et des attentes des autres.



C’est l’exemple vécu dans le centre de vote de la localité d’Ouled Ammar dans la campagne de La Stidia où les portes de la mairie étaient déjà ouvertes à 05h du matin. L’afflux des encadreurs se faisait notamment à partir de 06h, alors qu’ils étaient convoqués à être prêt à 05h30. Un retard qui a fait plus de peur que de mal puisque ces législatives étaient contrairement à d’habitude dépourvues des cadres suppléants. Mais 06h30 tapante, les bus transportant l’encadrement vers les lointains centres, escortés par la gendarmerie, ont déjà pris la route avec une ou deux absences dont les concernés ont gagné leurs postes à temps. Ainsi, le centre de vote d’Ouled Ammar, dans la catastrophique école primaire aux conditions délabrées, à 5 km du chef-lieu de commune, était déjà prêt à 07h15. Et surprise, à 07h30, les premiers votants, hommes, se manifestaient déjà, mais devaient patienter jusqu’à 08h ; heure du début du suffrage. Une demi-heure après, le premier plat de thé garni de succulents mets et de gâteaux traditionnels, faisait déjà son apparition dans cette généreuse rase campagne connue par son hospitalité et sa grande générosité, au grand bonheur des encadreurs quoi qu’ils s’accordent à dire qu’ils n’ont pas été choyés comme aux dernières présidentielles et locales. 5 minutes après, à 08h35, enfin, le bureau de vote consacrée aux femmes avec à l’affiche 288 inscrites, sort de son chômage technique à l’arrivée des 3 premières femmes, d’un certain âge, faut-il encore le mentionner. Car du vote des jeunes femmes et des moins jeunes filles, fallait-il attendre encore une éternité. D’où le premier chiffre de sondage à 10h faisant état de 7 femmes votantes, alors qu’au bureau des hommes, il était compté 63 voix exprimées sur 516 inscrits. Bien qu’au cœur de la rase campagne connue pour sa participation plus ou moins massive, le scrutin démarrait timidement. Il fallait attendre la période de l’après-midi pour voir l’affluence de votants prendre une meilleure ascension, avec une participation de l’ordre de 38, 37% chez les hommes et 22,91% chez les femmes vers les 15h30 et de 46,41% et 26,38% au sondage de 17h00. Heure de renaissance puisque de là, les taux se sont vus nettement haussés à la faveur d’une affluence qui n’a pas dit son nom pour qu’enfin après un prolongement d’une heure à la vie de la journée du vote, les rapports finaux ont donné une participation de 63,75% chez les hommes et de 60,06% chez la gent féminine à 20h00. L’heure de dépouillement qui s’est tenu sans incident en présence de quelques observateurs de partis politiques et d’un parterre de citoyens, et qui a livré des résultats sans surprises, sauf celui des partisans du maire de Fornaka qui s’attendaient à un miracle, mais qui, finalement se sont bien rendus à l’évidence de la machine du FLN ayant raflé le grand chelem avec 108 voix, 17 pour le RND, et 11 pour le mouvement El-Infiteh. Les autres partis n’ont eu qu’entre 2 à 3 voix exprimées, alors que le parti de la Coalition et le Rassemblement d’Espoir d’Algérie, tout comme le parti El Islah, n’ont même pas gagné ne serait qu’une voix en ces temps de têtes de listes chichement payées.

Ilies BENABDESLAM
Vendredi 5 Mai 2017 - 21:55
Lu 300 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 21-09-2017.pdf
3.59 Mo - 20/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+