REFLEXION

UNE FOIS L’ASSIETTE DU TERRAIN RECUPEREE : Une “cité des affaires” à la place de Batimate Taliane



Le feuilleton du relogement des habitants de “Batimate Taliane”, un site stratégique, situé à Seddikia, vient de connaître son épilogue : “Nous avons octroyé 632 logements aux habitants de la cité “Batimate Taliane. Les familles seront relogées juste après la fin de l’année scolaire, pour éviter de perturber les enfants scolarisés, surtout ceux en classe d’examen, a affirmé le wali d’Oran, lors de la session ordinaire de l’APW, avant de répondre à la polémique qu’a suscitée le relogement des familles et surtout l’assiette, qui avouons-le, suscite beaucoup de convoitises : “L’assiette récupérée sera réhabilitée et destinée à la réalisation d’une cité des affaires où toutes les banques seront regroupées. La démolition des 580 logements en préfabriqué va nécessiter une précaution renforcée, car l’amiante doit être enfouie correctement”. D’une superficie de 7 hectares, le terrain est d’une  grande valeur foncière : “Espérons que le terrain ne sera pas cédé au dinar symbolique”, lance un riverain, pas très rassuré. Dans un autre registre et après la présentation du bilan des 1.744 opérations en cours et la feuille de route de 2012/2013 par le P/APW,  Kazi Tani, le wali est revenu longuement sur les défis qui attendent les responsables locaux. “Certes, nous avons accompli un grand nombre de missions, mais le chemin est encore long pour relever les défis du logement, de l’emploi, du cadre de vie, de l’Education, du Transport, de la Santé, des Sports, de la Culture…La modernisation de la ville d’Oran est notre objectif. Le service public marque des points, mais beaucoup reste à faire. Nous avons suspendu plus de 20 agents de l’état civil qui n’hésitaient pas à escroquer le citoyen. La fluidité, l’accueil, l’uniformisation des tenues, la mise à niveau des services ont connu une amélioration certaine. Cependant, des efforts supplémentaires seront fournis. Pour l’emploi, le secteur du Bâtiment a besoin de 8.000 ouvriers à Oran, mais tout le monde veut travailler à  Sonatrach. Est-ce raisonnable”? S’est interrogé le premier responsable de l’exécutif, tout en précisant que le nombre de logements en cours de réalisation est de 135.000 unités. A noter que le wali, Abdelmalek Boudiaf, a rappelé que le dossier des coopératives immobilières est clos depuis plus de 15 ans.                             
               
 

MedjadjiH
Lundi 22 Avril 2013 - 11:44
Lu 125 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+