REFLEXION

UNE COMMISSION DE L’APW A PIED D’’ŒUVRE : Enquête sur la gestion douteuse des fonds de la wilaya d’Oran



Suite aux attributions arbitraires des subventions allouées par les fonds de wilaya aux associations caritatives, une inspection de contrôle a été effectuée durant ce mois de ramadhan par les membres de l’APW , qui se sont dépêchés sur les lieux pour s’enquérir de la situation des activités de quelques associations au niveau de la wilaya d’Oran et dont la plupart pour ne pas dire tous n’ont jamais participé aux actions de solidarités durant de mois de ramadhan ,notamment la distributions des couffins aux familles nécessiteuses, l’ouverture des restaurants Rahma ,les trousseaux scolaires ,les opérations de circoncissions des orphelins qui ont fait défaut alors que selon ces élus qui nous ont fait un aveu de taille et une déclaration époustouflante au sujet de la manière dont est gérée l’argent du trésor et alloué aux associations, du fait qu’il existe dans cette wilaya des associations qui bénéficient de deux subventions annuellement par la commission socioculturelle de l’APW.D’aucuns s’interrogent sur les critères et les conditions d’éligibilité d’une telle largesse de la part de nos élus de cette assemblée de wilaya ,étant donné que la plupart d’entre elles présentent sur le terrain ,ne bénéficient d’aucune aide financière. Par ailleurs, l’on nous apprend que ces associations bénéficiaires de ces fonds conséquents ne participent à aucune action caritative, quelle qu’elle soit. Les contribuables sont en droit de connaitre les noms de ces associations ainsi que les montants qui leur ont été alloués pour ces opérations. Sinon quel crédit accorder aux déclarations d’intention des élus de l’APW qui sont dépassés par les événements et semblent nager à contresens de la wilaya et des aspirations de ses citoyens. Car, finalement quels sont les critères qui ont prévalu dans l’opération de choix et de sélection des heureuses associations bénéficiaires des largesses de nos élus locaux ? Sur quelle base sont écartées des associations au bénéfice d’autres méconnues ou encore illustrés par les frasques de leurs membres ? C’est le cas d’une association très connue sur la scène politique, et dont la présidente est une militante du parti RND qui a érigée une villa qui coute une fortune et roule à bord d ‘une voiture de luxe grâce aux caisses du fond de wilaya et ceux des APC. Ses méfaits au sujet des détournements des produits alimentaires destinés aux familles démunies ,les couffins de solidarité, les repas chauds du mois de Ramadhan, les moutons de l’Aïd, les fonds collectés auprès des différentes entreprises relevant du secteur de l’Etat et du privé au nom des pauvres, la gestion douteuse des subventions, etc.… C’est ainsi que sont gérés les deniers publics destinés aux mouvements associatifs écartelé et perverti par une loi injuste imposée par les successifs responsables et élus locaux de notre wilaya. Le temps est-il venu pour donner un coup de pied dans la fourmilière? La question reste posée.

Ramzy H
Dimanche 28 Août 2011 - 10:42
Lu 253 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+