REFLEXION

UNE CINQUANTAINE D'ARTERES CIBLEES : 10 milliards de cts pour la voirie urbaine



Le comité technique de la daïra d'Oran, réuni au cours de la semaine écoulée, a finalisé la liste des artères concernées par l'opération de réfection de la voirie pour laquelle les autorités locales ont consacré une enveloppe de 10 milliards de centimes. L'opération concerne la réfection de quelque 15 kilomètres de voirie et touchera pas moins d'une cinquantaine d'artères, selon des sources proches dudit comité. En dépit du fait que l'enveloppe consacrée à cette opération qui sera prise en charge par la Direction des travaux publics a été débloquée depuis un moment déjà, la liste des artères devant en bénéficier devait être définie en commun accord entre la DTP et les services de la voirie de la commune d'Oran, d'un côté, et les concessionnaires de réseaux, la Sonelgaz, Algérie Télécom et la SEOR, de l'autre. Une démarche qui vise à éviter de lancer des travaux de réfection de voirie au niveau d'artères où l'on avait programmé des interventions d'entretien ou de réhabilitation des réseaux souterrains. C'est ainsi, affirment nos sources, qu'est tombé le choix sur la cinquantaine d'artères retenues qui, précise-t-on, relèvent de trois secteurs urbains de la ville, à savoir Ibn Sina, Es-Seddikia et El-Othmania. Il y a lieu de signaler que le wali d'Oran avait affirmé que la réhabilitation du réseau de voirie au niveau du groupement d'Oran constitue l'une des priorités des responsables de la wilaya d'Oran. Pour cela, une première enveloppe budgétaire de 200 millions de DA a été dégagée. Dans un premier temps, une opération d'envergure ciblera les artères des deux communes, à savoir Oran et Bir El-Djir, avant le lancement d'une seconde opération pour les autres communes du groupement. Les travaux visent à réhabiliter plus d'une centaine de grandes artères du réseau routier urbain, notamment celles qui connaissent une dégradation très avancée. Avant l'entame des travaux, les services techniques des deux APC ont établi des fiches techniques à l'issue d'un recensement des voies qui connaissent un taux très avancé de dégradation. Les autorités locales consacrent régulièrement des subventions pour l'embellissement et la réhabilitation de la voirie des communes de la wilaya. Malheureusement de nombreuses artères bitumées récemment se transforment après la tombée de quelques gouttes de pluie en bourbier. Les routes goudronnées se détériorent rapidement à cause de la défaillance du réseau d'évacuation des eaux pluviales.           

MedjadjiH
Samedi 16 Février 2013 - 10:08
Lu 214 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+