REFLEXION

UNE CARAVANE DE SENSIBILISATION DE LA DGSN A MOSTAGANEM : Changer de stratégie pour moins d’accidents et de drogues

Suite à l’augmentation du nombre d’accidents de la route et l’accroissement du phénomène de consommation de drogue, la direction générale a décidé de lancer une caravane de sensibilisation au niveau des villes côtières, elle a pris le départ d’Alger en passant par Tipaza et Chlef, Mercredi 13 juillet, elle était à Mostaganem. Aux environs de 17h30, les camions flambants neufs de la police stationnés à proximité de la mairie, ainsi que plusieurs cadres et agents de la police locale et de la DGSN, expliquaient aux jeunes les dangers de la route ainsi que ceux de la drogue et surtout le rapprochement entre ces deux maux qui font chaque année des milliers de victimes.



Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la stratégie de la police de proximité, profitant de la saison estivale et de l’afflux massif d’estivants sur la capitale du Dahra, les responsables de la DGSN ont envoyé une caravane de sensibilisation des dangers de la route et ceux liés à la consommation de stupéfiants. Les officiers ainsi que des agents de la sureté de la sécurité routière, de la lutte contre les stupéfiants et aussi un psychologue n’ont pas hésité à sensibiliser les jeunes sur les deux phénomènes et les dangers qui en découlent, ils ont aussi démontré le rapprochement qui existe entre les deux phénomènes. Certains jeunes consomment des produits dopants pour pouvoir veiller dans les discothèques et autres boites de nuits, ces produits ont un effet secondaire et se transforme en somnifère après un certains temps, beaucoup se sont endormis au volant juste après avoir pris le chemin du retour et ont provoqué des accidents graves de la route, ou ils ont perdu la vie malheureusement, c’est ce qu’a essayé d’expliquer un officier de la sécurité publique dépendant de la DGSN, faisant partie de la caravane, aux jeunes curieux qui se sont attroupés pour mieux connaitre les méfaits de ces deux phénomènes. Les cadres de la sureté optent pour une nouvelle stratégie pour mieux combattre le crime organisé sous toutes ses formes, une stratégie sur le rapprochement et la sensibilisation avant de passer aux méthodes répressives, la police veut se rapprocher des jeunes qui sont devenus des cibles faciles pour de nombreux gens sans scrupules, qui exploitent souvent leurs désarrois et leurs conjonctures difficiles, liés souvent à l’adolescence, l’échec scolaire et des conditions de vie précaires. La prochaine étape sera Oran puis Ain-Temouchent et enfin Tlemcen. Lors de l’après midi du jeudi 14 juin, s’est tenue une conférence de presse au siège de la sureté de wilaya entre les représentants de la presse et les membres de la caravane. Le chef de la sureté de wilaya qui a fait un bref passage à la conférence, a profité de l’occasion pour lancer un appel aux citoyens afin de participer à cette action, « avec les efforts de chacun, on pourra combattre tous les maux de la société », a-t-il dit, avant de se pencher sur le problème du civisme et de la conscience citoyenne, et sur ce point, on peut dire que le citoyen est devenu désormais soumis au dictat des malfrats, les gens assistent sans broncher à certaines agressions, en plein centre ville, pire encore, dénoncer un méfait est devenu un acte de lâcheté. Pour ce qui est des statistiques, Mostaganem se classe loin des villes comme Alger, Oran et Mascara, en ce qui concerne les accidents de la route, en 2011 (de janvier à juin), Mostaganem a connu 209 accidents (12ème place), qui ont engendré 231 blessés (12ème place) et 5 décès (22ème place) alors qu’en 2010, la capitale du Dahra a connu 378 accidents (17ème place), qui ont engendré 407 blessés (18ème place) et 14 décès, pour ce qui est des stupéfiants, en 2010 , Mostaganem s’est classé 6ème sur les 11 wilayas de la région Ouest avec une saisie de plus de 9 Kg de drogues, 1415 comprimés de psychotropes, les services de sécurité ont interpellés 209 personnes, 198 ont été placés sous mandat de dépôt, une personne a bénéficié de la liberté provisoire alors que 2 autres ont eu droit à la citation direct. La conférence-débat qui a duré presque 3 heures, a été riche en enseignements et l’expérience qui devrait se renouveler plus souvent, portera ses fruits avec le temps, cela y va de l’épanouissement de nos jeunes et de l’amélioration de la sécurité sous toutes ses formes.

Mihoub
Samedi 16 Juillet 2011 - 11:57
Lu 382 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+