REFLEXION

UNE BASE DE DRONES EUROPEENS EN ALGERIE : Les dessous d’un poison médiatique !

Alors que l'Algérie et la Tunisie auraient refusé la demande de l'Union européenne (UE de servir de base pour des drones anti-immigration clandestine, pour des raisons qui touchent à leurs souverainetés, le Maroc reste tempéré ! Même si la présidente du parti des travailleurs (PT), Mme Louisa Hanoune avait accusé le voisin tunisien d’avoir accepté l’offre de l’UE (l’implantation d’une base américaine sur son sol), à la faveur du rapprochement récent entre les Etats-Unis et la Tunisie, la véracité de l’information, révélée par le site chinois, Xinhua, et le quotidien marocain Al Massae, semble confuse et ambigüe. Drones américains à Ain Témouchent : Vrai ou intox ?



Dans cette information, il faut décortiquer le vrai du faux. La Tunisie, le Maroc et l’Algérie font partie des pays avec lesquels les Européens veulent avoir une coopération renforcée en matière de migrations mais aussi de terrorisme. C’est sûr, que ces pays aient été approchés par des diplomates européens pour rechercher sa coopération en matière de lutte contre l’immigration, mais, à demander l’implantation d’une base de drones, c’est encore tôt ! Sur ce point,  l’agence Frontex, (Agence européenne pour la gestion de la coopération) était claire dans sa réponse : « Frontex n’a pas d’opérations en Algérie, et Frontex n’utilise pas des drones dans ses opérations » a assuré un de ses porte-paroles à ma demande.  Dès lors, une question s'impose  donc pour cette  information qui a créé une panique générale marquée dans les pays du Maghreb. Car, l’information est développée dans un sens identique ciblant , la Tunisie, le Maroc et l’Algérie , révélée par une dépêche  citée, par une agence de presse chinoise et par un article cité par le quotidien arabophone Al Massae, relaté par le site  marocain, le360.ma, destiné au Maroc et à la Tunisie. ’information est développée dans un sens identique chez les pays du Maghreb, le Maroc et la Tunisie,  voisins algériens, citant  l’agence chinoise Xinhua, le quotidien arabophone Al Massae et relaté par le site marocain le360.ma,  ainsi que plusieurs médias algériens,  affirmant que « l’Union européenne a proposé à l’Algérie, la Tunisie et le Maroc la construction d’une base de drones sur leurs sol pour  barrer la route aux immigrés clandestins qui arrivent sur le sol européen, et servir à traquer les trafiquants de drogue ». Pour traquer le flux incessant de migrants clandestins et le transport de cargaisons de drogue notamment le haschisch, l’Union européenne envisage de construire une base de drones au Maroc, en Algérie et en Tunisie. L’information a récemment été révélée par le journal Al Massae qui s’appuie sur des sources diplomatiques. Concrètement, l’Espagne, l’Italie et la France auraient formulé une demande de construire une base de drones dans les trois pays du Maghreb central, à savoir la Tunisie, l’Algérie et le Maroc. Ces drones serviraient à barrer la route aux immigrés clandestins qui arrivent sur le sol européen, notamment le sud de l’Italie et l’Espagne, mais ils pourraient également servir à traquer les trafiquants de drogue qui sévissent entre le nord du Maroc et l’Espagne. Description : A supposer qu’une telle demande ait existé, elle ne concerne pas vraiment l’opération militaire en Méditerranée. Car, si on réfère à la carte géographique, la wilaya d’Aïn Témouchent, supposée comme la base choisie par l’UE, est située près d’Oran face à Almeria en Espagne. Donc , on est plus près du Maroc que de la Libye,  très, très loin de l’opération EUNAVFOR dont la zone d’opération devrait recouvrir peu ou prou la zone de sauvetage et de secours italienne ainsi que la zone libyenne . Ensuite, l’UE ne dispose pas de drones en soi, qui peuvent être utiles en matière de surveillance maritime. En conclusion,  d’un point de vue opérationnel, vu la distance, on peut se demander s’il ne serait pas plus facile d’implanter une base de drones en  Espagne plutôt que de l’implanter en Algérie, au Maroc ou en Tunisie.

Riad
Dimanche 31 Mai 2015 - 17:49
Lu 1419 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+