REFLEXION

UNE ARNAQUE A UNE QUINZAINE DE JOURS DU RAMADHAN : Du poulet ‘’frelaté’’ à 180 dinars à Mostaganem !

Finalement, certains magouilleurs sans loi et sans la moindre foi n’attendent que le mois sacré du Ramadhan pour profiter au maximum de la moindre occasion en vue, dont la forte production du poulet, due à la suppression de la TVA sur l’aliment destiné aux poulets et surtout la multiplication des éleveurs avicoles grâce à l’obtention des crédits de l’ANSEJ.



Face à cette surproduction du poulet ayant abouti à  la dégringolade du prix du poulet qui n’a pu excéder les 240 dinars le  kilogramme depuis  le début de l’année, ces derniers sont passés à l’action et inondent déjà les boucheries de volailles avec du poulet acheté en gros à 140 dinars , abattus clandestinement , sans la moindre  conservation frigorifique pendant des jours ,salé excessivement  et revendu en dernier à 180 dinars le kilogramme, du jamais vu mais à quel prix pour la santé ! La drôle et brusque chute du prix du poulet n’a fait qu’attirer davantage toute une foule de clients, dont certains en ont acheté des dizaines de kilogrammes pour le stocker et le consommer au cours du prochain Ramadhan qui s’annonce dans une quinzaine de jours. Malheureusement, certaines personnes ayant acquis de fortes quantités de ce poulet, se plaignent déjà de la très mauvaise qualité de ce dernier. A ce sujet , Mme A.Z  affirme, qu’à la cuisson , le poulet  dégage un jus grisâtre, devient si dur , ne peut se consommer et n’est bon qu’à jeter .Elle déclare également, qu’elle a été contrainte de jeter la dizaine de poulet que son époux a cru bon d’en acheter au marché public de Bouguirat, où une multitude de personnes cernaient un camion frigo dont le conducteur , aidé de 02 jeunes  coulait du poulet à 180 dinars le kilogramme . Un autre client arnaqué, M.K.B, confirme qu’à l’achat, la couleur du poulet était blanche, l’étiquetage indiquait qu’il avait été abattu le jour même, il n’y avait rien à dire, et il a fini par se laisser tenter en achetant  07 poulets au marché hebdomadaire de Mesra . Interrogé, un boucher de renom de volailles, activant à Hassi Mamèche , désirant garder l’anonymat, nous a expliqué l’arnaque consistant à faire subir au poulet ,une véritable opération de grimage avec le fameux  sel pour viande , vendu par les herboristes, et qui redonne à la chair un air de fraîcheur » trompeur » qui peut persister plusieurs jours, mais en  chauffant  le produit , le film protecteur  se dilue pour devenir un jus grisâtre  si nauséeux. Cette arnaque semble se poursuivre et risque de faire des dizaines d’autres victimes, qui s’exposent, par méconnaissance, aux intoxications alimentaires causées par la consommation de ce poulet « frelaté » (du poulet altéré par le mélange et l’excès du sel).

L. Ammar
Dimanche 22 Mai 2016 - 17:29
Lu 2258 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+