REFLEXION

UNE ALGERIENNE PARMI LES VICTIMES : Carnage à Nice : 84 morts

Des corps de victimes fauchés par un camion qui a foncé sur une foule en pleine célébration de la fête nationale Jour de la Bastille, sont couchés à même la pelouse, à Nice, France, 14 juillet 2016. Bilan : 84 morts.



Un homme a foncé dans la foule avec un camion après le feu d'artifice du 14-Juillet sur la promenade des Anglais. Il a fait au moins 84 morts dont une algérienne parmi les victimes, selon des sources médiatiques.  Un camion, dont le chauffeur vient d'être identifié formellement, a foncé sur la foule, jeudi 14 juillet, sur la promenade des Anglais, peu après la fin du feu d'artifice tiré à l'occasion de la fête nationale. "C'est toute la France qui est sous la menace du terrorisme islamiste", a affirmé le chef de l'Etat lors d'une allocution télévisée prononcée en pleine nuit depuis le palais de l'Elysée. Des papiers ont été retrouvés à l'intérieur du véhicule. Après vérification, il s'agit bien de ceux du conducteur abattu, un Franco-Tunisien de 31 ans, domicilié à Nice. Selon une source policière, l'homme n'était pas connu des services de renseignement pour radicalisation. Il était en revanche connu de la police pour des faits de droit commun, principalement des violences. Un conseil de défense à l'Elysée a été présidé par le chef de l’Etat, où assistent notamment à ce conseil, autour de ce dernier, le Premier ministre Manuel Valls, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers, ainsi que les principaux responsables du renseignement. Le camion a foncé dans la foule sur une distance de 2 km. Il a fait au moins 84 morts, une cinquantaine de personnes légèrement blessées, "18 sont en urgence absolue", et 120 personnes choquées ou prises en charge, a précisé le ministre de l'Intérieur. Une femme est malheureusement parmi les victimes du camion fou qui a foncé dans la foule sur deux km avant que le chauffeur, un tunisien, ne soit abattu par les forces de l’ordre jeudi soir à Nice après le feu d’artifice. C’est une source au ministère des Affaires étrangères qui s’est confiée à Ennahar TV qui a rapporté l’information dans son dernier JT .La dame tuée par le chauffeur criminel est âgée de 65 ans . Elle était à Nice pour des soins médicaux. L’ambassade d’Algérie en France, quant à elle indique qu’ « il n’y a pas de victimes algériennes signalées pour le moment, mais les recherches se poursuivent pour déterminer l’existence ou pas d’Algériens parmi les victimes de l’attentat de jeudi de Nice », dans une information rapportée par l’APS. « Une cellule de crise a été mise en place à l’ambassade d’Algérie en France qui travaille avec notre consulat de Nice et le Centre de veille et de gestion de crise au niveau du ministère des Affaires étrangères à Alger », a indiqué la source de l’ambassade, soulignant que « les recherches se poursuivent.

 

Adda
Vendredi 15 Juillet 2016 - 17:32
Lu 366 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+