REFLEXION

UN SCENARIO QUI SOMBRE DANS L’OUBLIETTE: Qui a peur de l’Emir Abdelkader?

Qui a peur de l’Emir Abdelkader ? Cette question demeure posée jusqu’au jour où un producteur réalisera le grand film du fondateur de l’Etat Algérien.



UN SCENARIO QUI SOMBRE DANS L’OUBLIETTE: Qui a peur de l’Emir Abdelkader?
« L’Emir Abdelkader » Scénario qui raconte l’histoire de la plus grande agression terroriste française contre l’Algérie, l’histoire de la grande résistance du peuple Algérien sous le commandement de l’Emir Abdelkader Ben Mahieddine. Bien que ce scénario expose en teintes Sombres une des périodes les plus dramatiques du colonialisme français, elle demeure encore inconnue du grand public. On se rappel déjà l’ors de notre rencontre avec le grand réalisateur Syro-américain Mustapha El Akkad, il venait de terminer la réalisation du grand feuilleton d’Omar El Mokhtar, nous lui avons posé la question de tourner en Algérie l’Emir Abdelkader, sa réponse était :
« Je veux bien mais je n’ai pas été contacté pour ce sujet, j’ai lu l’histoire de ce valeureux combattant, mais je ne peux pas être plus Algérien que les Algériens »
Cette réponse est restée calquée dans notre mémoire, car si on réalise ce film, c’est certainement il aurait relaté des événements qui auraient constitué un acte d’accusation impitoyable contre la France. L’Emir Abdelkader bien que très populaire en Algérie et au monde arabe, est complètement inconnu en Europe et en Amérique surtout en France qui, pourtant l’avait emprisonné à Versailles puis exilé en Syrie où il sauva d’un génocide certain des milliers de Chrétiens parmi eux des suisses que leurs enfants aujourd’hui ont voté contre l’Islam qui a protégé leur parent d’une mort certaine .Le gouvernement du Danemark détient à ce jour une copie de la lettre de remerciement du peuple et du gouvernement Danois adressée à l’Emir Abdelkader qui lui a été remise par l’Ambassadeur du Danemark en Syrie. C’était au nom de l’Islam que l’Emir Abdelkader défendra les Chrétiens. Alors qu’un Danois ignorant caricatura le Prophète de l’Islam dans nos jours ! Nous ne devons pas craindre le passé et ce serait une grave erreur de continuer à ignorer des pages de notre récente Histoire ou encore pire de nous contenter d’une version mythique et frelatée en vertu d’une charité, mal motivée envers la patrie. Que vienne le film de l’Emir Abdelkader avec tous ses manichéismes et ses excès, qu’il nous rappelle la férocité des Généraux Trezel, Bugeaud, Desmichls, Damrémont, Drouet d’Erlon, d’Arlanges, le Maréchal Valée, De Lamoricière, Voirol commandant de l’armée d’Afrique, des traitres Dasbonne Abdellah, et Youcef, (Syriens naturalisés français) du lieutenant Allegro de Brossard, pour ne citer que ces sinistres criminels et le génocide d’entières populations Algérienne.
Qu’il nous rappelle avant tout qu’il n’y a jamais eu un Nuremberg pour les délits de lèse-Afrique et qu’aucun Français n’a jamais payé pour les crimes commis en Afrique contre les Africains et en Algérie contre les Algériens.
Qu’il nous rappelle enfin que c’est exactement dans les maquis de l’Algérie, les Douars et villages que doit être recherchée l’origine d’une férocité nouvelle, celle qui plaisait tant à Massu, Bigeard et aussi De Gaule. La répression en Algérie de l’Emir Abdelkader explique les bombardements aériens meurtrier des habitants des Douras et de Sakiet Sidi Youcef, les atrocités contre les militants. C’est dans les montagnes de l’Algérie que le soldat Français a appris à crucifier les Algériens, à les pendre, à les décapiter, à les transformer en torches, à les larguer par les trappes des avions. Nous savons bien qui fait barrage à cette production grandiose qui est le film de l’Emir Abdelkader et sa résistance qui à partir du sang répandu par les criminels Français et ses valets, le nationalisme Algérien a survécu, s’est renforcé et c’est aujourd’hui une réalité que personne ne peut négliger, pas même Sarkozy et son parti qui refuse de présenter le pardon.

Aek Benbrik
Dimanche 13 Décembre 2009 - 09:40
Lu 562 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+