REFLEXION

UN SCANDALE URBANISTIQUE SURNOMMÉ ‘’LA TOUR DE PISE DE BOUGUIRAT’’ : Un bâtiment mal-construit, risque à tout moment de s’effondrer !

Un véritable scandale urbanistique se déroule actuellement à Bouguirat au vu et au su des responsables concernés. Un bâtiment mal-construit et incliné, visible à l’œil nu abritant une population défavorisée ayant bénéficié de logements sociaux, se retrouvent otages de ce cercueil en béton. L’ancienne wali de Mostaganem Mme. Zerhouni Y. Nouria, lors de son passage à la tête de la préfecture a émis un avis défavorable quant à l’état dudit bâti lors de sa réception il y a quelques années de cela. Les habitants se plaignent de la situation catastrophique de leur bâtiment qui risque de s’effondrer à tout moment.



Le projet  dont le maître d’ouvrage est l’OPGI, a été confié à plusieurs entrepreneurs, car la réalisation avait marqué plusieurs arrêts de travaux. Le quartier des 20 logements dit «Terfas » situé à Bouguirat,  qui a été construit en 2006 dans le cadre du social, comprend plusieurs bâtiments, mais le problème selon les habitants  se pose au niveau des deux  bâtiments A et B  qui sont adjacents. Lors de la réception de leurs logements en juin 2014, certains des bénéficiaires  n’ont pas voulu occuper les appartements formant les immeubles en question, en raison de l’état des bâtisses menaçant de s’effondrer, alors que d’autres n’ont pas constaté ce problème car le bâtiment apparaissait au début dans un état ‘’normal’’.  Sur place,  les habitants des bâtiments nous ont déclaré que « les défauts de construction sont apparus lors de ces trois derniers mois, quand ces bâtiments ont présenté une inclinaison très anormale ». Ils entendent quotidiennement des bruits de craquement qui viennent des dalles ».  Dans ce contexte, les habitants ont exprimé leur angoisse et leur crainte, du fait que ces bâtiments risqueraient de s’effondrer à tout moment, alors que des dizaines d’habitants sont menacés par cette probable future catastrophe qui les guette chaque jour.

Des réponses jugées ‘’peu convaincantes’’!
 Afin de faire valoir leurs droits, les habitants de la cité des 20 logements de Bouguirat se sont déplacés vers les services de l’OPGI de Mostaganem qui à  son tour, avait dépêché des agents du CTC  sur les lieux pour constater de visu le problème. Sur les lieux, les agents habilités ont confirmé aux occupants des immeubles, frappés par le défaut de construction selon leurs déclarations, que le problème est dû au tremblement de terre  de mai 2014 qui a secoué la région, et que le bâtiment en question a  besoin simplement d’un aménagement voire d’une restauration. Les habitants ont également rendu visite au directeur de l’OPGI auprès duquel, ils auraient demandé une expertise afin d’étudier la situation objectivement. Ce dernier les a rassurés que ses services vont dépêcher un expert. En outre, ils ont rendu visite au chef de daïra de Bouguirat qui leur a montré un rapport établi par le CTC prouvant que ces bâtiments sont dans un état normal et qu’il  va se réunir avec le Maire de cette commune afin de trouver une solution à ce problème. Mais malheureusement, ce dernier a refusé l’envoi d’un expert en raison de problème de budget !  Devant cet état de fait, les habitants lancent un appel aux autorités locales afin d’intervenir et trouver une solution à ce problème, ils réclament aussi l’intervention du Ministère de l’Habitat, avant qu’un drame ne se produise et fasse la Une des journaux.

 

Gana Yacine
Mercredi 8 Avril 2015 - 17:15
Lu 1516 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+