REFLEXION

UN SCANDALE DE 3 MILLIARDS ET DEMI : Un haut responsable du ministère de la solidarité dans le collimateur

Cheb Khaled l’avait annoncé dans une de ses chansonnettes intitulée : ‘’EDDI-EDDI’’, c'est-à-dire : Prend prend et nous voila aujourd’hui devant le phénomène des ‘’Preneurs’’ qui ne cesse de prendre de l’ampleur, malgré la mobilisation de tous les services de sécurité à leur têtes la redoutable Département des renseignements et de la Sécurité (DRS).



UN SCANDALE DE 3 MILLIARDS ET DEMI : Un haut responsable du ministère de la solidarité dans le collimateur
Il ne se passe pas un jour, sans que les infos, nous livres de nouveaux ‘’preneurs’. Cette fois ci, c’est la nouvelle affaire de la Conseillère du ministre (de la donne) de la solidarité. M. Djamal Ould Abbes, qui est impliquée avec d’autres ‘’preneurs’’. dans un scandale de détournement de 3 milliards et demi de centime. La conseillère qui assurait le poste de directrice de l’Agence nationale des petits crédits, mise en examen, tandis que chef de section (écroué) ainsi que le directeur de la banque BNA, agence Didouch Mourad , et le caissier qui incarcérés aussi. Deux autres accusés dont une femme. Cinq responsables sont accusés de négligence caractérisée qui a permis le détournement des biens publics. Quant au chef de section de l’agence il est accusé de détournement,de fonds, de faux et usage de taux N Selon les investigations judiciaires, le chef de section de l’agence nationale des petits crédit, préparait les dossiers et le chèques qu’il présentera à la conseillère du Ministre, qui occupait auparavant le poste de directeur de cette agence,qu’elle signait les chèques sans aucun contrôle au préalable. Devant le magistrat instructeur elle a déclarée qu’elle avait pris en considération les dossiers et cheques par la confiance qu’elle a mis sur le fonctionnaire.Cette affaire sera jugée la fin de ce mois, auprès du tribunal de Bir Mourad Raïs à Alger .Elle a été découverte grâce à la vigilance du commissaire aux comptes, qui a rédigé un rapport de réserve sur les chèques en question qu’il les a trouvés sans dossiers de base.

Ibn Khaldoun
Dimanche 23 Mai 2010 - 09:53
Lu 410 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+