REFLEXION

UN SALAIRE MENSUEL DE 37 MILLIONS DE CENTIMES, 20 FOIS LE SMIG POUR LES DEPUTES : Une absence de morale et un mépris pour la population algérienne



La presse nationale a relaté récemment courant  décembre 2013 qu’une pétition de plusieurs centaines de députés, en majorité FLN et RND suivi de certains  députés du Mouvement Populaire Algérien (MPA) , et de députés ayant rejoint le parti Tadjamou Amel Al Djazaïr (TAJ), dont on ne connait d’ailleurs pas  réellement sa base sociale, ces députés initialement d’autres partis, étant des députés « touristes » , puisque TAJ ne s’étant pas présenté aux élections,   exigent  un salaire mensuel de 37 millions de centimes et de surcroit  et un passeport diplomatique , soit près de 20 fois le SMIG et plus de deux fois  le salaire net mensuel d’un professeur agrégé d’Université en fin de carrière :  et ce, selon leurs propos, défendant au nom du patriotisme  et les intérêts supérieurs du pays, en fait leurs propres intérêts. C’est  un véritable scandale et une provocation contre la majorité de la population algérienne qui clôture difficilement les fins de mois. Ces députés qui ont été  très mal élus, (nombre de  voix  par rapport aux inscrits,  6,11% pour le FLN, 2,42% pour le RND, 2,19% pour l’alliance verte  et 1,31% pour le PT, nous ne parlons pas des autres partis insignifiants) outre qu’ils ne sont pas  représentatifs ont été incapables  face aux actuels remous sociaux    de calmer  la population. Au contraire, certains ont été chassés  de leur région, car déconnectés  de la réalité locale.  Pour preuve, le premier ministre, malgré toute sa bonne volonté, jouant au pompier, et les forces de sécurité sont  confrontées directement à la population sans aucune intermédiation, rendant urgent des intermédiations sociales crédibles.. Ils n’ont rien de députés ou de sénateurs des grandes puissances démocratiques car ayant en majorité pour unique fonction de lever la main. On ne peut aligner leurs salaires sur ceux des Ministres,  quoi qu'on en pense, ont une lourde charge.  Cette initiative malsaine  traduit en fait   l’absence de morale de ces députés  (faites ce que je vous dis ne faites pas ce que je fais) et donc du divorce Etat-citoyens marquant le manque de confiance sans lequel aucun Etat crédible  ne peut fonctionner et pouvant conduire à la décadence de la société. Avec de nombreux amis, nous sollicitons du  président de la république ,  du  premier ministre  et des autres sphères décisionnelles , ils sont nombreux les  cadres de l’ Etat à être honnêtes, conscients des difficultés  actuelles et des défis nombreux à venir qui attendent le pays face au bouleversement  géostratégique mondial qui s’annonce  entre 2014/2020, qui impliquera des ajustements sociaux douloureux,  impliquant un sacrifice partagé,  de s’opposer  à cette  demande  injustifiée et provocatrice  qui dépasse l’entendement humain. Les députés sont-ils conscients que cela risque de conduire toutes les  catégories sociales,  à juste titre, de demander des augmentations  sans contreparties productives conduisant le pays  à une inflation effrénée  et donc à une dérive  sociale à terme. Mesdames et Messieurs les députés, nous vous demandons simplement  de respecter  la population algérienne largement meurtrie avec cette concentration excessive du revenu national au profit d’une minorité rentière et  surtout avec les scandales de corruption à répétition  qui la démobilise. Votre salaire actuel est déjà loin,  très loin  des services que vous rendez à la Nation. Ayez un peu de pudeur et de dignité.

Dr Abderrahmane MEBTOUL
Dimanche 5 Janvier 2014 - 17:14
Lu 357 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+