REFLEXION

UN QUARTIER MARGINALISE A CHLEF : Les habitants de Batbata interpellent le Wali



Les habitants du lieu dit « Batbata » relevant de la commune d’Ouled Farès, semblent être marginalisés par rapport à d’autres quartiers avoisinants. Selon les déclarations de certaines personnes âgées et moins âgées rencontrées sur les lieux, les élus communaux n’ont jamais mis les pieds dans le quartier ignorant totalement son existence. L’un d’entre eux nous a même lancé que les élus ne sont là que lors de la campagne électorale des élections communales et de Wilaya. Dans ce quartier qui existe depuis plus de 15 années, les citoyens utilisent toujours les fosses septiques alors qu’ils se trouvent à quelques deux kms de la RN.19 où toutes les possibilités existent. Un Haï composer de 1.200 habitants s’approvisionne en eau potable à partir de deux fontaines publiques mises en service par un citoyen bénévole. Le quartier est dans l’obscurité totale et l’éclairage public n’a jamais existé. Devant une situation alarmante et qui ne fait que s’accentuer, les habitants ont décidé de saisir le premier magistrat de la Wilaya pour prendre en considération leurs doléances. A son tour, le maire d’Ouled Farès nous signale que le dossier concernant l’étude d’assainissement vient de faire l’objet d’une étude technique par un bureau spécialisé et que le dossier sera transmis dans les prochains jours à la direction de l’hydraulique pour avis tout en nous informons que le coût du projet avoisine les 30 milliards de cts. Concernant l’aménagement et la réfection des routes, le maire enchaîne en déclarant que ce projet sera entamé dès l’achèvement des travaux d’assainissement. Donc, les habitants de Haï Mokrane devront souffrir encore longtemps pour être au même pied d’égalité que le voisinage. On se demande que fait la tutelle (daïra) devant une telle situation, et pourquoi attendre toujours la réaction des citoyens pour agir. Une question que seul le responsable hiérarchique de la commune à laquelle pourra répondre, car notre accès au bureau du Chef de daïra est resté vaine et sans suite.


M.Mokhtari
Dimanche 24 Juillet 2011 - 10:02
Lu 311 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+