REFLEXION

UN PRESIDENT D’ASSOCIATION NOUS ECRIT : Est-ce qu’il existe des élus dans cette ville ?



En complément à l’article paru dans votre quotidien du 09/06/2010 et intitulé (MOSTAGANEM, abandonnée à son sort) et dont Monsieur B.CHERIFI que je félicite n’a relaté que les faits négatifs constatés au niveau du centre –ville je me permets de citer certains autres faits relatifs aux différents quartiers de cette grande cité qui jadis était l’exemple régional et même national dans les domaines de la propreté, le tourisme la culture etc…Tout d’abord , en tant que lecteur assidu et permanent de notre quotidien « Réflexion » qui est un outil de communication très précieux et qu’il faut préserver et protéger par tous les moyens juridiques et réglementaires en notre possession , et ceci de par sa clarté et son style communicatif envers le citoyen mostaganémois , qui de nos jours est informé du moindre détail de sa vie quotidienne , et parmi les multiples interventions de ce journal celle de la remise en l’état de la ville de mastaganem qui ne mérite pas ce qu’elle est en train de subir , nul n’est censé ignorer la loi qui a permis aux mostaganémois de voter et d’élire les actuels élus , lesquels au lieu de leur garantir un bien –être , ils ne font que constater amèrement une dégradation de jour en jour et quand la presse dénonce certains faits négatifs , ces responsables qualifient ces actes d’acharnement ou de je ne sais quoi d’autres à leur égard. Pour revenir à la ville de Mostaganem et à son état catastrophique dans les domaines cités ci-haut, et là j’axe mon intervention sur le quartier où je réside qui vient tout juste de naitre dans le tissu urbanistique de cette ville qui nous donne l’impression qu’il existe depuis des siècles il est inconcevable de voir au 21éme siècle et au 3éme millénaire un quartier urbain récemment créé déjà envahi par les moustiques, les reptiles, les rats et autres.
- Où sont passé nos élus ?
- Où est passé le matériel de désinsectisation acquis il y a seulement quelques années ?
- Où sont passés les camions dotés d’échelles destinés à l’entretien de l’éclairage public ?
- Comment est élaboré le programme d’enlèvement des ordures ménagères ?

La liste n’est pas limitative mais je ne veux citer que ces quatre exemples. A travers mon écrit je n’ai nullement l’intention de mettre sur le banc des accusés les élus de la ville de Mostaganem, vu qu’aucune loi ne me le permet, mais j’agis en tant que simple citoyen amoureux de cette ville, qui m’a offert tant de chose, mais dans ce même ordre d’idées je dois dire que le citoyen a lui aussi une très grande responsabilité, il suffit tout juste de le considérer et le sensibiliser, et surtout lorsque ses idées, ses avis ses dénonciations reçoivent un écho favorable n’est-ce que par gentillesse à ses efforts et à son vouloir de bien-faire, ou ne serait-ce que par respect au droit de réponse à ce citoyen qui prend la peine d’écrire aux élus en dépensant de sa maigre pension de retraite. Et tout état de cause, un mandat électif s’achève toujours et doit être normalement clôturé par bilan et là nos élus devront dire qu’il fallait faire participer la société civile dans nos différentes actions, mais cette catégorie de citoyens a été oubliée et ignorée durant toute la durée du mandat et cela laissera la place à la conscience qui dira un jour que nous avons failli à notre mission et à la confiance des citoyens qui nous a été faite par le biais des élections municipales. Donc, laissons le temps au temps qui dévoilera les résultats du bilan. Je souhaite que mes réflexions soient publiées dans l’une des rubriques du quotidien REFLEXION sous forme de suggestions et à titre consultatif d’un simple citoyen..

KETROUSSI Abdelkader Président du comite du quartier de Sa
Samedi 12 Juin 2010 - 11:02
Lu 403 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+