REFLEXION

UN PHENOMENE EN PERPETUELLE PROGRESSION : 444 « harraga » à Mostaganem en 2009



UN PHENOMENE EN PERPETUELLE PROGRESSION : 444 « harraga » à Mostaganem en 2009
Le phénomène de la « harga » vient de faire l’objet d’un thème de conférence organisée par le centre culturel islamique en collaboration avec le mouvement associatif et la sureté nationale…Un sujet brulant de l’actualité nationale, qui a vu la participation d’officiers de la police nationale débattre de tous les volets de ce phénomène qui ravage la jeunesse…. ! Le centre culturel islamique de Mostaganem a abrité, en fin de la semaine dernière, une journée d’étude consacré exclusivement au phénomène de l’immigration clandestine, « El harga » à travers le territoire de la wilaya de Mostaganem, ce recours fatal dont plusieurs jeunes en ont été victimes et sont portés disparus à ce jour. Cette conférence, qui a été organisé à l’initiative de l’association pour la promotion de la jeune fille mostaganémoise, et qui portait sur un thème brulant de l’actualité nationale, a drainé une importante assistance venue de presque tous les coins de la wilaya, écouter attentivement les discours sur ce phénomène. Les travaux se sont consacrés spécifiquement au nombreux volets qui caractérisent ce fléau en question ,elle a vu la participation des se quelques cadres des services de la sécurité nationale au niveau de la wilaya ,dont plusieurs officiers de la sureté de la wilaya y compris ceux de la police judiciaire ainsi qu’en bon nombre de représentants des associations du mouvement sportif, social et culturel ,des familles de « harragas »,qui n’ont retenir leurs larmes, et les journalistes de plusieurs titres de la presse écrite. Le bilan de l’année 2009 ,établie par l’une des associations et qui a été communiquée au cours de cette rencontre laisse apparaitre un chiffre qui ne plaide en faveur d’une baisse et d’un retour à la sagesse de ces jeunes « suicidaires »,le nombre est estimé a 444 « harragas »dont 6 personnes de sexe féminin, un adolescent et une femme enceinte, toutes ces personnes ont été arrêtées, ce phénomène n’épargne plus personne, il a contaminé toutes les couches de la société . Comme, il fût également enregistré l’arrestation de 9 clandestins qui ont été trouvés à bord des navires qui étaient en partance vers les pays d’Europe, comme il a été recensé également le dépôt de 38 cadavres parmi lesquels les corps de personnes non encore identifiés selon un journaliste d’un quotidien arabophone. Parmi les causes du développement du fléau selon l’un des conférenciers , certains analystes attribue aux incidences de la présence de conditions de vie très défavorables, des conséquence d’un terrorisme sanglant ,de la fermeture de la frontière marocaine, ces facteurs ont également et largement contribué à la croissance du taux de présence des étrangers notamment cet exode d’ africains vers l’Algérie qui transitent par le sud algérien, en vue d’entreprendre des opération d’émigration clandestine par la partie ouest du territoire .Quant à la réglementation de la lois en vigueur vis-à-vis de ce fléau et selon l’allocution de l’officier de la police judiciaire ,ce dernier a confirmé que l’état a pris en ce sens des mesures de luttes strictement fermes afin de mettre une terme au phénomène de l’émigration clandestine avec la passation de la loi relative à la condamnation de peines de prison à l’encontre de harragas, une mesure répressive, destiné uniquement à lutter contre la propagation de ce fléau qui ravage de larges couches de la societé,dont la jeunesse qui en paye un lourd tribut .

K. Nour
Samedi 10 Juillet 2010 - 00:01
Lu 531 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+