REFLEXION

UN PARC ZOOLOGIQUE A LA TRAINE ET UNE ADE POUR GARDER DES ANIMAUX : Quel sort pour ‘’les crocodiles’’ de l’ex wali ?!

La discussion sur les dits et les non-dits de la gestion du foncier et du budget financier de la wilaya durant la période de l’ex-wali, invite plusieurs curieux à se poser la question sur le sort du fameux projet de réalisation du parc zoologique dont l’ex wali , limogé, grand fan des animaux , le classait dans le top des grands projets d’investissement de la wilaya de Mostaganem, selon le coût de sa réalisation qui est estimé, selon certaines indiscrétions, à plus de 70 milliards de cts , sans citer le sponsoring de certains particuliers , à l’instar d’un industriel étranger ‘’un saoudien’’ qui avait offert un montant d’1 milliard de cts , ainsi que le concours de plusieurs entreprises locales de bâtiment pour la réalisation gratuite de certaines œuvres.



Les premières victimes de cette gestion à la hâte sont les huit (08) crocodiles, -achetés en devises par l’ex-responsable de la wilaya, selon certaines sources qui rejettent l’hypothèse d’avoir été remis à la wilaya comme ‘’cadeaux’’, qui sont (les crocodiles) menacés de faim.
Contrairement à ce qui a été rapporté par certains, la facture d’alimentation des crocodiles n’est pas imputée  sur le  budget de la  wilaya, car selon nos sources, la DAL (direction de l’administration locale) n’a pas payé un ‘’sou’’ pour les aliments de ces crocodiles. En effet, en choisissant la politique de gestion ‘’ la charrue avant le bœuf ‘’ l’ex-wali a ramené 8 crocodiles de l’étranger à Mostaganem avant l’achèvement du projet de réalisation du parc zoologique, ce qui l’a poussé à se débrouiller pour garder en vie ses crocodiles. Ainsi, il a affecté cinq (05) crocodiles à l’ADE de Mostaganem   (Algérienne Des Eaux) pour s’en charger de leur alimentation et leur hébergement. Cette dernière les a mis dans  un bassin d'eau situé à Debdaba appartenant à l’ADE en attendant l’ouverture du parc zoologique, qui ne sera pas pour demain, et les trois autres crocodiles ont été pris en charge par des  particuliers.
D’autre part, l’ADE qui a oublié peut-être sa principale mission d’assurer l’eau potable à la population de Mostaganem, s’est faite une nouvelle fonction ; celle de garder les animaux féroces. La wilaya est devenue la cible des critiques de certains cercles qui auparavant scander des slogans  pour soutenir le projet du parc zoologique pour se faire ‘’plaire’’ par l’ex-wali. Notons que officiellement, la wilaya n’a jamais versé un centime pour l’alimentation de ces crocodiles, et si l’ADE s’en mêlait de leur restauration, elle est une entreprise économique indépendante de la gestion de la wilaya, elle devra s’expliquer devant sa tutelle pour la facture des crocodiles. Si on se réfère à certains, le crocodile est nourri généralement de gros poissons ou de poulet et d’une quantité quotidienne équivalente à 1% de son poids par jour (près de 10 kg par jour), espérons seulement que le poisson avec lequel sont nourris les crocodiles de Mostaganem n’est pas du ‘’rouget’’ !

Visite de l’ex- wali en Serbie pour ramener des espèces animales
Notons que dans le cadre des préparatifs pour la réalisation du projet du parc zoologique de Kharrouba, l’ex wali de Mostaganem, M. Ahmed Maabed, avait  effectué une visite en Serbie du 18 au 24 mai 2014. Au cours de son séjour, M. Maabed s’est entretenu avec le directeur du Zoo de Belgrade avec lequel il a signé un accord à l’effet de créer un parc animalier à Mostaganem. Il s’est entretenu, également, avec des directeurs d’entreprises économiques intéressés par le marché algérien dont, notamment, ITN aux fins de réaliser un entrepôt frigorifique à Mostaganem au titre de partenariat avec l’Algérie. L’ex Wali de Mostaganem s’est rendu, également, dans la ville de Jagodina, située à 135 km de Belgrade .La ville de Jagodina et le Zoo de Belgrade ont mis, ainsi, à la disposition du parc animalier de Mostaganem plusieurs espèces animales.
Pour rappel, le projet de réalisation du parc zoologique de Mostaganem, situé à Kharrouba, qui est à l’arrêt depuis l’éloignement de l’ex-wali, a été retenu dans le cadre de l’investissement et après approbation de l’APW. Cette institution a autorisé sur délibération à l’ex-wali de débloquer les 43 milliards (inscrits pour le compte de la réalisation d’un parking à étages à la place de la rue de Lyon) en faveur du projet du Zoo. La dite cagnotte a été même refusée aux P/APC des 32 communes qui avaient formulé la demande à l’APW pour la distribuer sur les communes pauvres pour  équilibrer leurs budgets communaux et financer des projets de développement au profit de la population.
 

Riad
Mercredi 9 Septembre 2015 - 17:12
Lu 1956 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+