REFLEXION

UN MILLION D’EUROS POUR ELIMINER L’ALGERIE : L’arbitre béninois Koffi Kodjia, corrompu

Plusieurs voix se sont élevées contre l’arbitre béninois Koffi Kodjia dans le stade l’accusant de corruption, même certains cercles proches des dirigeants de l’équipe Egyptienne qui ont gardé l’anonymat ont parlé d’une rencontre discrète entre l’arbitre et certains responsables, le nom de « Zahir » à été cité comme principal élément négociateur dans ce sale contrat.



UN MILLION D’EUROS POUR ELIMINER L’ALGERIE :  L’arbitre béninois Koffi Kodjia, corrompu
Selon les mêmes sources, une somme d’environ un million d’euros, serait le prix du pot de vin pour éliminer les verts. Le pénalty et l’expulsion de trois joueurs désignés comme pièces maitresses, faisaient partie du contrat.
L’arbitre béninois Koffi Kodjia a offert la qualification à l’Egypte pour la finale de la CAN 2010 aux dépens de l’Algérie. Le directeur du jeu a été extrêmement partiel en faveur des Pharaons. Alors que le match était équilibré, l’arbitre a décidé d’accorder un penalty imaginaire et expulsé le défenseur Halliche, permettant à l’Egypte d’ouvrir le score. Le penalty n’a pas tiré convenablement, mais M. Kodjia a validé le but et averti le gardien Chaouchi qui a protesté contre cette décision. Réduits à dix, les Verts n’ont pas baissé les bras devant des Egyptiens regroupés dans leur défense. En seconde mi-temps, l’attaquant égyptien Zidan a réussi à aggraver la marque, avec un tir plein lucarne, des dix-huit mètre. Entre temps, le trio d’arbitre a sifflé des hors jeu imaginaire et des coups francs contre l’Algérie. Le deuxième but égyptien n’a pas découragé les Algériens qui ont continué à attaquer, mais en infériorité numérique, ils prenaient le risque de se faire surprendre par des contre attaques égyptiennes. Malgré un score de deux à zéro en faveur des Egyptiens, l’arbitre béninois n’était rassuré pour offrir la qualification aux Pharaons. Il a expulsé Belhadj, après un tacle rude. A neuf, les Verts ne pouvaient rien faire. Ils ont tenté de réduire le score en vain. Nos attaquants n’étaient pas suffisamment aidés par le milieu et les défenseurs . Profitant de l’infériorité numérique algérienne, les Pharaons ont aggravé le score à deux reprises, dans un but marqué dans les arrêts de jeu. Entre temps, l’arbitre a expulsé le gardien Chaouchi, réduisant les Verts à huit. L’arbitrage de Koffi Kodjia a été scandaleux. Une honte pour l’Afrique qui accueille en juin la Coupe du Monde du Monde. La victoire de l’Egypte est entachée d’un arbitrage scandaleux.

Riad
Samedi 30 Janvier 2010 - 10:51
Lu 1391 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+