REFLEXION

UN MATCH DE RECONCILIATION A KHARTOUM : Algérie-Egypte, le retour

Drôle d’idée mais après tout... Pourquoi pas ? Le Soudan a annoncé vouloir organiser un match amical entre l’Algérie et l’Egypte à Khartoum. Un match de réconciliation afin de tourner la page des tristes attitudes des deux pays. Pas sûr, cependant, que Fennecs et Pharaons soient prêts à faire du passé table rase.



UN MATCH DE RECONCILIATION A KHARTOUM : Algérie-Egypte, le retour
Chaque fois que ces deux géants nord-africains s’affrontent, cela tourne au pugilat. La dernière fois, c’était en Angola, pour une bien triste demi-finale de Coupe d’Afrique ternie par trois cartons rouges pour les Fennecs et beaucoup de violence de part et d’autre. Avant ça, le match décisif pour la Coupe du monde, au Soudan, sur terrain neutre, avait mis le feu aux poudres.
Mais de tout ça, les autorités soudanaises n’en ont curent. A en croire Mohamed Ali Abdul-Halim, conseil du gouverneur de Khartoum, des pourparlers auraient été établis entre la fédération algérienne de football et son homologue égyptienne afin d’organiser un match amical entre les deux frères ennemis dans la capitale.
Le match de la réconciliation
"Ces discussions sont encore dans les phases préliminaires, a expliqué Abdul-Halim lors d’une conférence au Caire ce jeudi. Mais nous espérons que ce match puisse être joué très vite."
"Le président soudanais Omar Hassan Al-Bashir a abordé la question lors d’une récente visite en Algérie", a-t-il précisé. Alors, Algérie-Egypte, le match de la réconciliation à l’endroit même où tout a débuté ? Les relations diplomatiques entre les deux pays sont au point mort depuis novembre alors que les médias, de part et d’autre de la Libye, balancent des accusations d’actes de violence en dehors du terrain lors des deux rencontres qualificatives pour la Coupe du monde en Afrique du Sud.
Batailles de mots et de maux
Ainsi, la presse algérienne raconte que huit supporters des Fennecs ont été battus à mort au Caire après la victoire de l’Egypte sur la Khadra (2-0), le 14 novembre, forçant ainsi les deux formations à se retrouver pour un match à couteaux tirés au Soudan.
C’est d’ailleurs la veille de ce match que le bus de l’équipe d’Algérie a été caillassé par des fans des Pharaons, blessant par là même trois joueurs (Lemmouchia et Halliche, notamment). De leur côtés, les journalistes égyptiens assurent que des travailleurs égyptiens vivant en Algérie ont été attaqués et que des centaines d’immigrés ont préféré rentrer au pays, par peur pour leur vie et leur famille.
Bref, les deux pays se renvoient la balle autant que la faute et ce ne sont pas les événements de Khartoum qui vont calmer les choses, d’autant que sportifs, journalistes et politiques ne montrent pas le bon exemple en s’engageant dans une rude bataille de mot qui n’a que trop duré.

Sadek
Samedi 20 Mars 2010 - 10:48
Lu 550 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+