REFLEXION

UN MAROCAIN EGORGE SAUVAGEMENT UN SENEGALAIS



Les actes de racisme se multiplient à Tanger. Il y a deux semaines à Boukhalef, des Subsahariens -dont une majorité de femmes et d'enfants- étaient victimes d'agressions commises par des jeunes. Cette fois, la tension a monté d'un cran. Aux premières heures de ce matin, un Marocain a égorgé un Sénégalais à l'arme blanche. En l'espace de neuf mois, c'est le deuxième décès de Subsahariens dans la banlieue tangeroise. Un ressortissant sénégalais a été égorgé par un Marocain. Des sources locales avancent que l'assassinat s'est produit à la manière des terroristes de l'organisation de l'Etat islamique. Un autre citoyen camerounais a été grièvement blessé par une arme blanche. A ce sinistre bilan s'ajoute treize autres personnes blessées légèrement. Ces affrontements sanglants ont mobilisé l'envoi des forces de l'ordre sur les lieux. Une présence qui n'a pas, pour autant, réussi à apaiser les tensions. Les Subsahariens ne décolèrent pas suite à la perte, une nouvelle fois après celle survenue en décembre dernier, d'un des leurs. Ils ont sillonné les rues du quartier Al Irfane portant le corps de la victime, réclamant justice et refusant de céder la dépouille aux agents du ministère de la Santé pour son transfert à la morgue. Mais la résistance des Subsahariens a finalement tourné à l'avantage des forces de l'ordre qui ont pu reprendre le cadavre du Sénégalais. Un bilan de la wilaya de Tanger fait état de l'arrestation de 9 personnes des deux côtés. Une enquête a été ordonnée en vue de déterminer les responsabilités.

Réflexion
Dimanche 31 Août 2014 - 18:17
Lu 305 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+