REFLEXION

UN MARCHE INFORMEL LUCRATIF : Des puces téléphoniques inactives à 100 DA



Les ventes informelles, des puces téléphoniques inactives se sont propagées dans l’ensemble des quartiers de la ville d’El Bahia, du fait qu’elles sont proposées au prix symbolique de 100 DA, et ce malgré toutes les dispositions prises par l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT), pour freiner la vente illégale des puces téléphoniques, mais ce phénomène persiste. Elles sont vendues illégalement sur la voie publique Des jeunes, continuent de proposer aux passants des puces sans contrat à 100 dinars. « Il suffit uniquement d'insérer la puce et de former le code inscrit sur l'emballage, et le client peut téléphoner facilement», nous a expliqué un vendeur ambulant à la place du boulevard Ahmed Zabana . Ces produits, se vendent sur la place publique au vu et au su de tout le monde, alors que ces puces selon un vendeur spécialiste, toutes les puces de l’opérateur Nedjma se vendent avec contrat. Celles, qui sont sur le marché informel sont désactivées, mais se vendent quand même sur le marché parallèle, et ce n’est pas du ressort de l’opérateur. Notre interlocuteur, nous rappelle que les produits Nedjma se vendent conformément à la réglementation dans toutes les boutiques et espaces de l’opérateur. «Toutes les puces, sont identifiées et vendues sur présentation d’une pièce d’identité», affirme-t-il. Pour ce qui est des puces vendues sur les trottoirs et qui sont activées, un représentant d’une firme de la communication, nous dira à ce propos que ce sont des anciennes puces avec des contrats mais qui sont sous d'autres noms et qui reviennent sur le marché après que leur propriétaires aient changé de numéro ou d'opérateur.

Medjadji H
Lundi 22 Août 2011 - 10:51
Lu 326 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+