REFLEXION

UN JEUNE TUE SON ONCLE A ORAN : Condamné à perpétuité pour meurtre avec préméditation



UN JEUNE TUE SON ONCLE A ORAN : Condamné à perpétuité pour meurtre avec préméditation
A mers-El Kébir, Sofiane 27ans, a toujours vu en son oncle l’ultime sauveur de ses déchéances. Mais voilà qu’il élabore un plan des plus odieux afin de se débarrasser de lui. Mounir, la soixantaine bien portée, s’est marié très jeune mais il n’a jamais eu d’enfant, contrairement à sa sœur Salima qui a eu la chance de mettre au monde sept garçons et filles. Brahim attenté de compenser ce manque en faisant fortune et il est vrai que sur ce plan-là, il a merveilleusement réussi. C’est même l’un des hommes les plus riches de la contrée. Cependant les belles voitures, les beaux voyages et l’immense demeure où il vit désormais seul depuis la perte cruelle de sa femme ne lui font point oublier sa solitude et sa souffrance. Même les visites quotidiennes de ses nièce et neveux ne l’arrachent pas à sa mélancolie. Brahim a cependant énormément d’affection pour ses proches et tout particulièrement pour l’un de ses jeunes neveux, Sofiane, célibataire et sans profession. Le jeune homme est ce qu’on appelle « la brebis galeuse » de la famille. A maintes reprise, il a visité  pour de menus délits et son oncle est toujours là pour l’en sortir. Il est là aussi pour le nourrir, l’héberger, lui offrir des voyages, d’importantes sommes d’argent et même une jolie voiture. Sans doute voyait-il en lui l’enfant qu’il n’a jamais eu. En mars 2008, Sofiane revient d’un beau voyage accompagné de son oncle qui vient de réussir encore une grosse affaire qui lui a rapporté beaucoup d’argent. Vers vingt heures, Brahim se repose dans sa chambre. A minuit, il s’endort et ne voit pas l’ombre qui glisse à pas feutrés dans sa chambre. Sofiane, armé d’un couteau, s’acharne sur son oncle tel un diable déchaîné et l’abandonne gisant dans une mare de sang. Il s’empare ensuite d’un cabas contenant 800 millions de centimes et de plusieurs bijoux de grande valeur qu’il remet soigneusement à son complice qui l’attend à l’extérieur de la demeure. Il rentre ensuite chez lui alarmé et apprend à sa famille qu’il vient de faire une macabre découverte « oncle Brahim a été victime d’un assassinat et d’un cambriolage, je reviens de chez lui ». Peut-être que l’on n’aurait jamais douté de lui mais voilà  qu’un fait inattendu fait capoter le plan machiavélique du jeune meurtrier. En effet, pris de remords et de panique. Nabil, son ami complice dévoile tout, et Sofiane est arrêté. Il reconnaît les faits retenus contre lui et ne bronche même pas à l’énoncé du verdit. Le tribunal criminel d’Oran le condamne à la perpétuité pour meurtre avec préméditation sur la personne d’un oncle qui lui a tout donné.       

N. Bentifour
Mercredi 19 Janvier 2011 - 10:46
Lu 759 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+