REFLEXION

UN ELU DE L’APW DEMANDE L’ANNULATION DE LA DELIBERATION DU PARTAGE DES 43 MILLIARDS : Les dessous d’un complot à Mostaganem

L’éventualité d'un complot contre la croissance dans la wilaya de Mostaganem ne fait aucun doute ; des élus et des membres de l’exécutif ont tout fait pour cacher la vérité au wali, les premiers aveuglés par le diable du sénat et les deuxièmes gênés par l’autorité du wali ont machiné pour annuler le projet du parking à étages et ils ont partagé son argent entre des communes en faillite, pour valider la vente du terrain, prévu pour supporter le projet, à un milliardaire. Certains élus ont dit non au massacre, les autres ont applaudi et enfin, un élu dénonce le massacre publiquement..!



Comme il est de coutume dans chaque assemblée qui se respecte, tout  élu peut contester la légalité d’une délibération de son assemblée délibérante, par un recours pour excès de pouvoir devant le wali, ou devant un juge administratif. Malheureusement, dans nos assemblées, la majorité des élus ne s’aventurent pas dans ce genre de guerre administrative de crainte de se voir privés des largesses du président de l’assemblée, voire les primes octroyées par l’Etat et qui sont garanties par la loi, se transforment avec le temps et le faible caractère de cet élu en charités, distribuées par le  président de l’assemblée aux élus les plus obéissants.. ! Quel honte.   
Mais on ne peut mélanger les choux et les carottes, il y a toujours des élus honnêtes,  préoccupés  par l’avenir de leur wilaya, ils ne craignent pas de dire haut et fort ce que les autres élus  pensent tout bas. Parmi ceux là, on cite , M. Koibiche Abdellah , l’ex candidat au sénat, et actuel membre de l’APW de Mostaganem, d’obédience FLN, qui s’est rapproché  de notre rédaction pour appuyer les témoignages des autres élus concernant la fameuse délibération énonçant le transfert de la somme de 43 milliards- prévus pour la réalisation d’un parking à étages , inscrit par l’ex-wali -, vers des communes de la wilaya comme pré cadeau du Sénat en attendant la vraie « Chkara ». En effet, du fait que les membres de l’APW, responsables de ce partage, ont déjà exprimé leurs vœux de se porter candidat aux prochaines élections du sénat , il est clair  que le calcul est fait sur fond de « tribalisme » et « FLNiste » , la preuve en est dans les fortes sommes octroyées aux communes où résident ces élus. M. Koibiche Abdellah, quant à lui, il n’a pas pris de gants pour accuser les initiateurs de ce partage d’avoir étouffé l’espoir des citoyens qui attendent depuis des années la concrétisation du grand projet  de parkings à étages , qui avec sa réalisation , la ville de Mostaganem pourrait enfin respirer, au vu de  cette circulation qui étouffe le centre-ville et ses milliers de voitures qui s'enchaînent les unes aux autres dans  les trottoirs privant les piétons de leurs espaces. La réalisation d’un parking à étages est, aujourd’hui,  plus qu’une utilité publique. Avant de terminer, l’intervenant  a insisté et d’ajouter que cette délibération doit être annulée pour le bien de la population et qu’il est du devoir de nous tous, dit-il, de protéger l’argent du contribuable. Il est inconvenant de donner de l’argent à des communes dont les maires ont prouvé leur incompétence dans le développement de leurs villes ou à d’autres  qui n’ont même pas consommé leurs budgets annuels. « J’interpelle, monsieur le wali de la wilaya de Mostaganem, en mon nom et au nom de tous les citoyens jaloux pour le développement de leur ville, de prendre les mesures nécessaires pour annuler cette délibération de la honte et « rendre à César ce qui appartient à César », pour ne pas mouiller  l’argent du peuple dans une scandaleuse campagne électorale avant l’heure, et celui qui veut être sénateur n’a qu’à pomper de sa poche!», a conclu,  M. Kaibiche Abdellah.Rappelons que ladite enveloppe des 43 milliards qui suscite, actuellement, une grande colère , a été affectée par l’ex-wali Zerhouni , en 2006 pour la réalisation d’un grand parking à 4 étages avec un sous-sol. Le choix de terrain a été fait par la wilaya, et le terrain en question se situe à la rue Abdellaoui Abed en face de l’ancien commissariat « Derb » et qui a été retenu pour supporter le projet. Malheureusement, ce terrain  servait d'habitations précaires  pour une dizaine de familles. La wilaya dans le temps avait programmé un projet de démolition de ces bâtis une fois les occupants relogés. Seulement,  les actuels décideurs ont caché la vérité au nouveau wali, car les occupants dudit terrain ont été relogés en juin dernier dans de nouvelles bâtisses sur la route d’Oran et leurs anciennes habitations ont été démolies. Et par on ne sait quel enchantement, un investisseur s’installe sur ledit terrain pour réaliser un projet de Supermarché, sachant que la commune de Mostaganem lui a vendu toute la superficie du terrain qui dépasse les quatre hectares et qui se trouve en plein centre-ville. Et ceci pourrait servir de clé au wali pour décrypter l’énigme des 43 milliards et le rejet du projet du parking à étages.

Riad
Lundi 23 Juin 2014 - 11:03
Lu 861 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+