REFLEXION

UN DEBRAYAGE PREVU AUJOURD’HUI : Les censeurs des lycées menacent de recourir à une démission collective



En compagnie des directeurs de lycées, les censeurs, affiliés au syndicat UNPEF, observeront demain, une grève de trois jours, pour protester contre les dysfonctionnements contenus dans le statut dupersonnel du secteur de l'Education, notamment l'article 12/240. Selon Mezouar Kada, président de la section locale de l'UNPEF d'Oran, ce débrayage intervient suite aux multiples sit-in de contestation observés par cette catégorie devant les sièges des directions de 'Education. Sur ce registre, il faut noter que les 40 censeurs menacent même de recourir à une démission collective pour dénoncer leur classement à l'échelle 14 au lieu de 16, à l'instar de leurs collègues, les directeurs des établissements d'enseignement secondaire. Ces derniers estiment aussi qu'ils étaient lésés et qu'ils devaient bé néficier de l'échelle 17. Par ailleurs, il faut noter que la commission nationale des censeurs a menacé de se retirer des journées de formation projetées par la tutelle.         
 

Rafik.M
Lundi 18 Février 2013 - 09:47
Lu 164 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+