REFLEXION

UN CITOYEN POSE UN CORDAGE A LA CITE ‘’AUSCHER’’ : Les chauffeurs de taxi en colère

La cité ‘’Auscher’’ déjà, inanimée, peu fréquentée et isolée, depuis près de trois années et ce, après la pose de 34 ralentisseurs, posés tout au long de la rue Tahlaiti Othmane, ce qui avait provoqué, à maintes reprises, des débrayages de chauffeurs de taxi, assurant la ligne Beymouth- cité Zeghloul- Chemouma. La situation ne s’arrête pas là, puisqu’un résident de cette cité, a osé poser en plus de cela un cordage en forme de grelin de 20 centimètres de diamètre, pour empêcher le passage à grande vitesse des ‘’taxieurs’’.



En effet, les chauffeurs de taxi assurant la desserte  centre-ville- cité Zeghloul -Chemouma, ont observé hier matin un débrayage, pour dénoncer  le pose d’un cordage, réservé initialement aux bateaux, par un citoyen résidant dans le quartier en question, ce qui a provoqué d'importantes perturbations  de la circulation des taxis. L’intervention des agents de l’ordre public  et notamment du chef de la police de la voie publique en personne, a été de grande nécessité. Ces derniers  ont  sommé le citoyen mis en cause  d’enlever immédiatement le cordage. Les chauffeurs de taxi en colère se sont notamment rassemblés en tout début de journée à la cité « Auscher»,  avec pour objectif d’interpeller le chef de l’exécutif de la wilaya pour intervenir dans cette ‘’affaire’’, qui selon eux,  les pénalise et les empêche d’exercer leur activité en toute liberté. Les ‘’taxieurs’’, rencontrés sur les lieux, n’ont pas manqué  d’exprimer leur colère contre  les 34 dos-d’âne posés  tout au long de la rue en question depuis plus d’une année et ce, malgré plusieurs doléances adressées aux autorités concernées et en particulier le maire de Mostaganem. Malheureusement, aucune  mesure n’a été prise pour mettre fin à cette situation pénalisante. Par ailleurs, un autre chauffeur de taxi, nous a confié  que beaucoup d’entre eux ont changé leur ligne habituelle, à cause de ce problème.  Rappelons que depuis la mise de ces dos-d’âne, la cité Auscher, est devenue, inanimée et peu fréquentée par les citoyens, du fait que plusieurs commerçants ont délocalisé leurs commerces vers d’autres endroits. Enfin, les  chauffeurs de taxis,  lancent un autre appel au wali de Mostaganem, M. Maabed Ahmed, pour se pencher sur cet épineux problème et agir en conséquence  afin d’enlever ces 34 dos d’ânes  et mettre fin à leur calvaire quotidien.

Ikram
Dimanche 13 Avril 2014 - 11:39
Lu 307 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+