REFLEXION

UN CAMOUFLET POUR L’EGYPTE : Les égyptiens s’inclinent devant le mastodonte algérien

Que pourrait-on dire de ce nouveau comportement des égyptiens, si ce n’est qu’ils viennent encore une fois de prouver qu’ils sont la honte du monde arabe et la risée de l’occident. Point de consolation, tout le monde est fâché, si, ils leur reste le mur de lamentation.



UN CAMOUFLET POUR L’EGYPTE : Les égyptiens s’inclinent devant le mastodonte algérien
Comme nous l’avions rapporté dans notre édition d’hier, il ne fallait pas s’attendre à grand-chose des égyptiens, si ce n’est de renoncer officiellement à l’organisation de la 19° édition du championnat d’Afrique des nations de handball. La nouvelle est tombée hier après la réunion du conseil des sports réuni au Caire avec les responsables de la fédération égyptienne de handball. Le président du Conseil Hassan Sakr a indiqué sur une chaîne de télévision égyptienne que l’Egypte renonce à l’organisation de la compétition et que cette décision faisait suite au refus de la confédération africaine de handball de reporter l’événement à Juillet 2010. Ainsi après avoir tenté de faire pression sur les algériens de se retirer de la compétition et après moult subterfuges dont les égyptiens sont passés maîtres dans l’art, ils ont du renoncer devant la ferme décision de la confédération africaine et la confirmation de la participation algérienne. Ainsi qui creusera une tombe, y tombe et les égyptiens se sont pris à leur propre piège. Ces idiots d’égyptiens ont tout perdu, non seulement sur le plan de l’éthique sportive mais sur toute la ligne, y compris la sympathie du monde arabe, mais ils auront toujours Tel-Aviv pour les consoler, c’est ce que nous conseillons d’ailleurs à ce chien de Brahim El-Hadjazi de faire un tour au mur de lamentation peut-être qu’il y trouvera consolation et paix. L’Egypte s’est isolée de son propre chef, elle est victime de ses propres médias et des dignitaires du régime qui veulent à tout prix cacher le soleil avec un tamis. Il n’est pas sans rappeler pourtant que jeudi dernier, la fédération algérienne de handball a saisi son homologue égyptienne en toute courtoisie, lui confirmant la participation des formations algériennes messieurs et dames au championnat d’Afrique des nations, malheureusement ce courrier n’était pas et pas du tout du goût des responsables égyptiens, telle une goutte d’Arsenic dans un verre. A partir de là commencèrent les supputations et les tergiversations égyptiennes mais sans résultat. C’est une honte non seulement pour l’Egypte mais pour tout le monde arabe le fait de ne pas organiser une compétition d’une grande envergure à l’image du championnat d’Afrique des nations de handball, prétextant des motifs fallacieux qui n’ont aucune raison d’être, heureusement que le monde arabe compte plusieurs pays en Afrique, autrement comment sortirions-nous de cette honte encore une fois ce sont les égyptiens qui en sont les auteurs. Des pays à l’image de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie ou encore du Soudan, sauront relever le défi et honorer des engagements pris par un pays dont la faiblesse politique, économique, sociale et sportive n’est plus à démontrer, en d’autres termes, les échecs égyptiens ne se limitent plus aux contre-performances techniques. Les responsables du sport égyptien se sont leurrés en misant sur le poids du président de la fédération internationale de handball (IHF), qui n’est autre que l’égyptien Hassan Mustapha qui n’a plus les coudées franches, il fait actuellement l’objet d’une farouche opposition au sein du comité exécutif de cette instance internationale et la décision de son pays de se désister de l’organisation de la 19° édition, n’est pas pour lui faciliter les choses. Le camouflet subi par le mouvement sportif égyptien à travers sa fédération de handball survient quelques jours seulement après que l’Algérie eut confirmé sa participation, il coïncide aussi à trois jours de la session extraordinaire du comité exécutif de la fédération internationale de football (FIFA) qui devra, entre autres ; se pencher sur les incidents du Caire et dont les joueurs de l’équipe algérienne ont été victimes de lâches agressions de la part des « Baltagias » égyptiens. Le pays des pharaons doit s’attendre maintenant aux décisions qui seront prises par la confédération africaine de handball (CAHB), l’Egypte a perdu toute crédibilité, longtemps entretenue par les salons d’honneur et autres hôtels de Charm Cheikh. Hélas ! La comédie n’a que trop duré.

Amara Mohamed
Lundi 30 Novembre 2009 - 23:01
Lu 761 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+