REFLEXION

UN BUS FONCE SUR LE MUR D’ENCEINTE DU GROUPEMENT DE LA GENDARMERIE: 18 blessés dont 13 étudiantes

Un accident spectaculaire s’est produit hier, aux environs de 17 heures à la Pépinière. Un bus transportant des étudiants a foncé tout droit sur le mur d’enceinte du groupement de la gendarmerie nationale de la wilaya de Mostaganem, provoquant d’énormes dégâts matériels et pas moins de 18 passagers blessés dont treize (13) étudiantes.



UN BUS FONCE SUR LE MUR D’ENCEINTE  DU GROUPEMENT DE LA GENDARMERIE: 18 blessés dont 13 étudiantes
Selon les informations recueillies sur les lieux, les freins du bus, un vieux tacot de l’année 1992 conventionné avec la direction des œuvres universitaires pour assurer le transport des étudiants, ont carrément lâché alors qu’il amorçait la descente à hauteur de l’école Voltaire. Devant l’urgence de la situation et voyant qu’aucune solution ne s’offrait à lui, le chauffeur est allé directement percuter le mur d’enceinte du groupement de la gendarmerie nationale. Le choc était tel que le bus y est entré jusqu’à l’intérieur de la caserne. Aussi dans sa folle course, le bus a percuté trois autres véhicules dont deux de marque Renault Classic dont un taxi, qui ont été complètement endommagés à l’avant et à l’arrière. Heureusement que le mur de la caserne a été en quelque sorte un rempart qui a évité le pire. Les premiers éléments d’information font état de 18 blessés, comme nous avons appris aussi que le Commandement du Groupement de la Gendarmerie nationale, a immédiatement mis en place une cellule de crise pours gérer la situation, ainsi que la prise en charge des blessés. Il y a de noter par ailleurs, que le médecin du corps a été mobilisé pour apporter les premiers soins aux victimes avant leur évacuation vers le service des urgences médicochirurgicale. Nous avons relevé sur place, que la gendarmerie aidée par les éléments de la sûreté de wilaya, ont dressé un périmètre de sécurité en déployant un dispositif humain conséquent de manière de permettre de débloquer la circulation et protéger les piétons notamment les jeunes élèves scolarisés à l’école primaire située juste en face. Cependant, faut-il rappeler que ce modèle de bus vieux de presque 20 ans, a déjà fait des siennes en plein centre ville et à plusieurs reprises, dont l’accident qui a eu lieu à Beymouth en 2009, où les freins du bus n° 12 ont subitement lâché à hauteur du stade des cinq martyrs de la révolution, et cet autre bus de la même marque qui a heurté un jeune homme le mois d’octobre dernier, et qui a vu son bras amputé. A plusieurs reprises la presse a sonné l’alarme sur l’utilisation de ces vieux bus, qui ne répondent plus aux exigences actuelles, ni aux normes en matière de sécurité routière, ce sont de vieilles carcasses qui devaient être déclarées réformées d’une manière définitive. Aussi, le plus incompréhensible dans l’histoire, c’est sur quels critères un tel bus a pu être retenu par les œuvres universitaires pour transporter les étudiants. Notons que tous les moyens matériels ont été mis déployés pour dégager le bus de l’endroit où il s’est engouffré. La circulation a été rouverte vers 19 heures. Une enquête a été ouverte conformément aux procédures d’usage pour déterminer les circonstances de cet accident.

Ahmed Mehdi
Lundi 18 Avril 2011 - 10:35
Lu 1418 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+