REFLEXION

UN AUTRE SCANDALE A L’APC D’ORAN : Le maire d’Oran dans le collimateur !



UN AUTRE SCANDALE A L’APC D’ORAN : Le maire d’Oran dans le collimateur !
Que se passè-t-il à l’APC d’Oran ?les scandales à répétions ont-ils ébranlé l’ossature du P/APC ? Suite à l’affaire CASH, une compagne d’assurance filiale de Sonatrach portant sur une passation de marché de gré à gré.
Ce sont onze personnes mises en cause qui ont comparu en audience le 2 novembre dernier pour tentative de conclusion de marchés d’assurances contraire à la réglementation en vigueur. Parmi ces personnes on compte des élus dont le premier vice P/APC contre qui la peine de cinq ans de prison ferme a été requise, une peine qui fut également demandée pour le représentant de cette compagnie d’assurance citée plus haut .Alors qu’à l’encontre des autres prévenus c’est la peine de trois ans de prison ferme qui a été requise dans l’attente du verdict qui sera rendu le 23 du mois courant. Voila qu’une seconde affaire éclate ou deux élus sont auditionnés par le magistrat instructeur du tribunal pour faux et usage de faux. Il ya lieu de signaler que le premier vice P/APC est également mêlé à cette nouvelle affaire. Cette dernière se trouvant toujours en instruction porte sur des contrats de travail comportant une fausse écriture, mais voila et selon certaines sources bien informées, une troisième affaire risquerait d’éclabousser une fois de plus à l’APC d’Oran, en effet le marché de l’éclairage public dont la principale société qui ne dispose que d’un seul véhicule est dans la ligne de mire. Surtout que le nouveau wali après avoir étudié le dossier ait demandé une enquête sur ce sujet. Beaucoup de questions restent posées sur la société ayant décroché ce marché. Suite à ces vents, voilà maintenant que c’est le P/APC lui même qui est visé. Selon les mêmes sources plusieurs élus de l’APC auraient retiré leur confiance au maire : Signalons que plusieurs tentatives de retrait de confiance au P/APC Benkadda Sadek avaient déjà pris forme dans le passé toutefois elles resteront vouées à l’échec. Est-ce un hasard ?

N. Bentifour
Vendredi 19 Novembre 2010 - 22:01
Lu 796 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+