REFLEXION

Tunisie : Un opposant politique assassiné par balles



ChokriBelaïd, secrétaire général du parti des Patriotes démocrates (gauche), a été assassiné par balles, ce mercredi 6 février, devant son domicile à Tunis. Il s’agit du premier assassinat politique en Tunisie depuis la chute de Ben Ali il y a deux ans. Son frère a immédiatement accusé le parti islamiste Ennahda au pouvoir d'être responsable du meurtre. « J'emmerde tout le mouvement Ennahda et j'accuse (son chef) RachedGhannouchi d'avoir fait assassiner mon frère », a-t-il déclaré à l’agence AFP, sans plus d'explication.Le parti des Patriotes démocrates avait rejoint le Front populaire, une coalition de partis qui se pose en alternative au pouvoir en place. Hier soir, ChokriBelaïd, grande figure de l’opposition aux islamistes au pouvoir, était l’invité d’une émission politique sur la chaîne privée Nessma TV. Il a accusé Ennahada d’avoir donné le feu vert pour des agressions politiques contre les opposants. Ces dernières semaines, plusieurs partis d'opposition et des syndicalistes ont accusé des milices pro-islamistes d'orchestrer des heurts ou des attaques contre les opposants ou leurs bureaux.                                          

Ismail
Jeudi 7 Février 2013 - 00:00
Lu 156 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+