REFLEXION

Trop c’est trop… !



Trop c’est trop… !
Les premières victimes collatérales de cette année 2010, ce sont bien sûr, les élèves des trois paliers. L’enseignant revendique un salaire à la hauteur du travail fournit et le ministre de tutelle dit avoir accéder et qu’il n’y a lieu d’en demander plus. Franchement, si on comparait les nouveaux salaires avec le rendement de chaque enseignant, on comprendrait mieux pourquoi les parents d’élèves en ont ras-le-bol de cette mascarade. La qualité de l’enseignement est médiocre, l’enseignant recruté dans certains cas sur titre avec son diplôme universitaire, ne sait même pas ce que veut dire la pédagogie. D’autres maitres d’école, ne font que dans le bricolage. Selon certains, le critère « Rendement », cela sous-entend résultats de fin d’année, doit être pris en considération dans la rémunération. Il existe certains enseignants dont le rendement ne vaut pas leur salaire. Il faut le dire aussi. Depuis la disparition de l’école normale, l’école algérienne a perdu tout son charme. Le baccalauréat plus trois années d’études à l’école normale serait le meilleur moyen d’avoir un véritable maitre d’école et par conséquent un niveau élevé.

. .
Samedi 6 Mars 2010 - 10:07
Lu 457 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+