REFLEXION

Tramway d’Oran : Les raisons du retard ?

Les travaux de réalisation du méga projet du tramway de la wilaya d’Oran enregistrent un retard considérable, que ce soit pour la ligne reliant la place d’armes (1er novembre) à l’aéroport d’Es Sénia, en passant par le boulevard Maâta, ou celle reliant la place d’armes au pôle universitaire, en passant par la rue de Mostaganem, pour des raisons qui ne nous ont pas, à nos jours, été communiqués. Mais le voile a été finalement levé par un agent technique de « Tram Nour », l’entreprise chargée de la réalisation de ce projet.



Tramway d’Oran : Les raisons du retard ?
En effet, les travaux de ce projet ont débuté il y a environs 03 ans, et le fut attribué à l’entreprise espagnol « Tram Nour ». Il était prévu que le projet soit réceptionné la fin de l’année en cours (31-12-2011), mais suite à plusieurs problèmes rencontrés dans les différentes étapes de la réalisation, et avant dans la phase d’étude, les responsables, et à leur tête, le ministre des transports, leur donné un nouvel ultimatum, à savoir, le 31-12-2012. Est-ce qu’il sera prêt ? Une question qui reste à poser puisque les problèmes, au niveau de la réalisation, qui ont retardé sa réception d’une année supplémentaire sont pris très au sérieux. Selon un agent technique relevant de « Tram Nour », deux problèmes majeurs sont la réelle cause de ce retard flagrant. Dans un premier temps, il s’agit du fleuve qui a été découvert au niveau du Boulevard Mascara et du Boulevard Maâta El Habib, pour la première ligne suscitée en haut. Notre interlocuteur nous a précisé que lors des sondages des réseaux qui ont été effectués il y a 18 mois et plus, les agents de « Tram Nour » et d’ISOLUX CORSAN ont découvert que le Tramway passera sur un fleuve à hauteur de ce tronçon (les deux boulevards), ce qui a fait arrêter les travaux, pendant quelques semaines au niveau de ce tronçon, afin que les responsables de la wilaya d’Oran, de l’EMA et de Tram Nour discutent sur d’éventuelles solutions, chose qui a été finalement faite. Notre rédaction a, par tous les moyens, essayé de savoir ce qui a été fait dans ce tronçon, mais malheureusement, notre technicien espagnol refusera catégoriquement de nous dire ce qui a été fait dans ces deux grands boulevard, mais profitera de l’occasion pour nous assurer qu’aucun risque n’a été pris, et que la vie des citoyens oranais, et tous les usagers de cette ligne seront en sécurité, et qu’ils ne risquaient absolument rien. Pour ce qui est de la seconde ligne, le grand problème est celui qui bloque les agents de « Tram Nour » de continuer leur travail au niveau de la rue de Mostaganem, à savoir les galeries sous terraines qui ont été découvertes. Pour cela, notre responsable au sein de la société Tram Nour nous précisera que ces galeries ne constituent pas un très grand problème, car l’entreprise procédera au confortement de la chaussée, avec du béton armé et d’autres piliers. Maintenant, reste à savoir si ces déclarations sont réelles, et que les usagers du Tramway ne risqueraient rien dans l’avenir, car on ne pourrait pas imaginer la grande catastrophe et le nombre de mort qu’il pourrait y avoir au cas où les chaussées des deux tronçons en question ne sont pas solides, comme le prétend ce technicien.

A.Yzidi
Samedi 24 Septembre 2011 - 22:54
Lu 1242 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+