REFLEXION

Tragique fin de semaine à Mostaganem : Six morts, dont 4 par accident de la route et 2 cadavres découverts dans la nature

Après le tragique accident de la circulation survenu à Fornaka dans la matinée du jeudi, ayant coûté la vie à trois personnes et un autre à Sayada dont un automobiliste a trouvé la mort. Deux cadavres viennent d’être découverts, dans la nature, l’un dans la commune de Bouguirat et l’autre à Souaflia.



Avant-hier dans la matinée, et agissant sur information parvenue à la brigade de la gendarmerie nationale de Bouguirat, faisant état de la présence d’un corps sans vie au lieu dit « Djebel Mouzaïa » relevant de la circonscription administrative de Bouguirat. Sur les lieux, les gendarmes, accompagnés de leurs collègues de la police scientifique, ont découvert le cadavre de sexe masculin au bord de la chaussée sous un abricotier. Après les prélèvements effectuées par les éléments de la brigade scientifique et les procédures d’usage en pareille circonstance, les gendarmes ont déclenché immédiatement après les constations faites sur les lieux. Les premières investigations ont permis l’identification du cadavre, il s’agit du dénommé Feghloul Ahmed, né 12 février 1971, résident à douar Feghailia dans la commune de Blad Touahria. A en croire certaines informations, la victime serait atteinte de troubles psychiques. A première vue, et selon des témoins oculaires, le corps ne porte aucune trace de violence, mais les conditions dans lesquelles, il se trouvait suscite beaucoup d’interrogations. Rien ne renseigne sur l’identité et les conditions de cette mort. Par ailleurs et non loin de là, plus précisément dans la commune de Souaflia, un autre corps sans vie aurait été découvert également par les éléments de la même brigade de gendarmerie, gisant sur le sol. La victime de sexe masculin serait âgée de 68 ans, habitant douar « Kerabiî », commune de Souaflia. Il s’agit du dénommé Feghoul Charef, né en 1933. C’était un exploitant agricole, connu de tous, respecté et jouissait d’une excellente moralité. Après la découverte de ces deux corps, une folle rumeur avait circulé dans toute la région faisant état de personnes «tuées» et abandonnées dans la nature. Dès que cette rumeur a commencé à faire le tour de la daïra de Bouguirat, une psychose est née et a grandi. Un grand doute et des interrogations continuent de subsister. La découverte de deux corps sans vie retrouvés dans la nature, aux abords de la route, présente de nombreuses zones d’ombre qui restent à élucider. Rien ne nous permet, pour le moment, de donner les circonstances, et les conditions dans lesquelles sont décédées ces personnes, s’il s’agit d’actes criminels ou de mort naturelle. L’enquête menée actuellement par la brigade de gendarmerie de Bouguirat, permettra certainement de déterminer les circonstances réelles de ces drames. En attendant que les enquêtes ouvertes livrent leurs secrets, les deux cadavres ont été remis à la morgue de l’hôpital pour une éventuelle autopsie.

4 morts et 2 blessés graves sur la route

Un accident particulièrement choquant, aux dires des passagers ayant vu l’ampleur du ‘’dégât’’ peu avant l’arrivée des secours, est survenu dans la matinée de jeudi passé, sur la RN 17A, à hauteur de la zone industrielle de Fornaka. La collision frontale entre deux camions de gros tonnage, chargés l’un de briques, et l’autre de bitume, a causé la mort, sur le coup, de trois passagers, originaires de la wilaya de Sétif, et un blessé grièvement atteint. Un autre usager de la route s’y est également blessé, lors de la tentative d’extraction des corps ‘’écrasés’’ dans l’habitacle. Un véhicule léger, touché par le télescopage meurtrier, a subi de sérieux dégâts matériels. Selon certaines sources, l’un des camions, qui opérait un dépassement dangereux, y aurait ‘’obstrué’’ la voie au second véhicule roulant en sens inverse.

Par ailleurs, la veille, un autre automobiliste a également rendu l’âme, lorsque son véhicule léger a dérapé, quelque part sur une route de la commune de Sayada, dans la proche banlieue de Mostaganem, a-t-on appris auprès de la protection civile.




Medjahri
Samedi 23 Mai 2009 - 06:56
Lu 888 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+