REFLEXION

Tordjman fi Mostaghanem



Moul El Firma à Mostaganem. Il est pressé. Il doit coûte que coûte trouver un traducteur. Il passe près d’un cyber. Le préposé lui trouve cette annonce : « je vous propose la traduction de  tout vos recherche scientifique, juridique, littéraire, mémoire, thése universitaire, cv et autre document. Des prix compétitive et des prix spéciale...» Moul El Firma comprend chouia français. « Prix compétitive et spéciale, ya waâdi ! Le niveau est bien bas. Un niveau de maçon de mon temps qu’à ce tordjman ! » S’il en est ainsi, traduisons et apposons le cachet du boucher du coin.

Réflexion
Samedi 28 Janvier 2012 - 10:44
Lu 283 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+