REFLEXION

Tlemcen : Des écoles primaires non encore prêtes pour la rentrée scolaire

Décidément certaines mauvaises habitudes ont la peau dure. Elles semblent même indéracinables, serait-on tenté de dire, tant elles reviennent avec une récurrence désarmante et angoissante.



Tlemcen : Des écoles primaires non encore prêtes pour la rentrée scolaire
Différer indéfiniment les travaux pour les engager à un moment inopportun est l’une de ces mauvaises habitudes qui nuisent à la bonne marche des structures. Indignés par le retard pris pour la réalisation de quelques travaux au niveau d’écoles primaires situées près de chez eux, des citoyens ont pris attache avec « Algérie Presse » pour dénoncer la légèreté avec laquelle sont pris des travaux de réhabilitation qui auraient dû être réalisés durant les longues vacances d’été. Un tour effectué mardi après-midi dans la zone Ouest du grand quartier  « Ouled Kada », communément appelé « El Qaria », dans la périphérie de la ville d’Hennaya nous a permis de confirmer les propos avancés par les citoyens. A l’intérieur de l’école primaire « Abou Abderrahmane 2 », deux ouvriers s’attelaient à mettre en place une plate-forme en béton le long du couloir, opération précédée de travaux de réfection de l’assainissement. Une autre surface de moindre dimension située perpendiculairement à celle en cours de réalisation attend de subir, à son tour, le nivellement de béton. Une fois toute la plate-forme achevée, il sera procédé à l‘installation du carrelage sur toute la superficie travaillée. La pose de carrelage au sol touchera également une salle de cours en attendant qu’une autre le soit après la rentrée. Tout ce travail devra être effectué durant les quatre jours qui nous séparent du jour de la rentrée scolaire. A la question de savoir si tout sera prêt dimanche, les deux ouvriers sont formels et répondent avec assurance: « Oui, à part la seconde salle dont le carrelage est prévu pour après, tout sera fin prêt car les travaux se poursuivront durant le week-end ». Apprenant que l’école sera prête le jour « J », un des trois citoyens présents sur les lieux dira sceptique : « Si tout le travail qui reste doit être fait par deux ouvriers seulement, je vois mal comment ils pourront le terminer à temps. ». Un peu plus bas se trouve une deuxième école « Abou Abderrahmane 1 » où des travaux viennent d’être entamés pour la réalisation d’une cantine, selon les propos de deux riverains. Le hic, c’est que cette construction se fait à l’extérieur, à proximité de l’entrée alors que, selon nos interlocuteurs, il y a suffisamment de terrain à l’intérieur, lequel, laissé à l’abandon, abrite des reptiles qui représentent un danger pour les enfants. Le chef d’établissement n’étant pas là, on ne pouvait pas avoir d’explications sur les raisons du choix de construire en dehors de l’enceinte éducative. Quelque 500 mètres plus loin, notre attention a été attirée par un tas de sable déposé en face de l’entrée d’une autre école primaire. Selon le témoignage d’un habitant, les travaux de pose de bordures de trottoir ont été entamés en début de semaine et pour ce faire l’entreprise chargée de l’opération avait ramené du sable et les pierres de bordure. Le sable est toujours là, mais les pierres ne le sont plus et les ouvriers ne donnent plus signe de vie alors que la rentrée scolaire c’est pour dimanche. La situation des trois écoles primaires citées montre un laisser-aller révoltant de ceux qui doivent veiller à ce que les travaux se déroulent en temps opportun, entre autres les élus communaux dont le centre d’intérêt est ailleurs ces temps-ci.

Razen
Vendredi 7 Septembre 2012 - 23:00
Lu 265 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+