REFLEXION

Tighennif croule sous ses ordures

La ville de Tighennif continue à crouler sous les ordures, pas un seul coin n’est épargné, mais le plus beau, ce sont les espaces situés en plein centre de la ville qui se sont transformés en un laps de temps en dépotoir sauvage.



Tighennif croule sous ses ordures
L’espace vide qui se trouve à proximité du Dock silos  fait fi de parking sauvage, des dizaines de Mazda sont là toute la journée faisant du transport dans l’informel, chacun de ces véhicules se présente le matin avec une charge de déchets de tout genre amenée des douars avoisinants qu’il déverse à l’endroit, les poubelles furent détruites par les chauffards qui sont là, en faisant des fausses manœuvres. Plusieurs plaintes sont déposées au niveau de l’APC de Tighennif par les riverains mais aucune n’a été prise en considération par les élus. Cette vue qui se trouve à la croisée des rues qui mènent vers les différents quartiers de la ville mérite un peu de propreté, cet endroit est visité par des citoyens venant de toutes les wilayas, et qui transitent par le rond point pour se rendre dans les quartiers de hai Salem, la cité des 214 logements, le quartier de Sidi Athmane, le quartier de Sidi Hamou. Les élus passent plus de dix fois par jour par ces lieux sans qu’aucun d’eux n’a pensé mettre un peu d’ordre afin que la ville ne revienne à son statut de ville urbaine. Mlle Houria, qui a versé des larmes lors du massacre des arbres, ne cessent de nous harceler à écrire sur cette vue de désolation que vit la ville de Tighennif, cette ville qu’il n’y a pas si longtemps on l’appelait la ville des lauriers roses.

B.Boufaden
Lundi 2 Juillet 2012 - 10:41
Lu 323 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+